Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Des lycéens de Jouffroy d’Abbans à bord du Jean de Vienne

Rubrique En établissements

lundi 1er mars 2010

Des lycéens de Jouffroy d’Abbans à bord du Jean de Vienne

Séjour découverte en mer pour une quinzaine d’élèves de seconde du lycée Jouffroy d’Abbans de Baume-les-Dames, du 31 janvier au 3 février

PH élèves+tuteurs

Une invitation de la Marine nationale

Les élèves, le chef des travaux et le proviseur du lycée, accompagnés de deux marins responsables du recrutement, basés au centre d’information de Besançon (CIRFA) ont été invités par la Marine nationale à se rendre à Toulon pour participer à un séjour découverte en mer. Ils ont eu la chance de passer trois jours à bord du Jean de Vienne, superbe frégate spécialisée dans la lutte anti-sous-marine.
Ces élèves sont issus d’une classe de seconde professionnelle "maintenance des équipements industriels" (MEI) pour laquelle un partenariat avec la Marine nationale a été mis en place. Les lycéens effectuent ainsi au cours de leur scolarité plusieurs stages au sein d’unités de la marine (CIN Saint-Mandrier, bâtiments de surface). Au terme de leurs études, ils se verront proposer des contrats de quartier-maître de la flotte ou la possibilité d’intégrer l’école de Maistrance, pour devenir officier marinier.
Dès son arrivée à bord, chaque élève a été pris en charge par son "binôme", son parrain, un jeune quartier-maître et matelot engagé dans la marine depuis quelques années à peine, afin de rendre cet embarquement aussi vivant que possible.

Des témoignages enthousiastes

Un équipement performant

"J’ai été parrainé par un technicien de maintenance qui m’a fait descendre dans la salle des moteurs où il fait une chaleur énorme et un bruit assourdissant. J’ai relevé les niveaux d’huile et de pression", dit Andrea, plongé sans attendre au cœur du bateau.

PH hélicoSon camarade Jérémie a pu comprendre le système de détection : "J’ai visité la partie hydraulique, le "poisson" (le sonar). Son câble plat de 700 mètres s’enroule sur une bobine actionnée par de gros moteurs électriques. Mon binôme m’a précisé qu’il ne l’utilisait pas en cas de présence de baleines à moins de 15 kilomètres car le sonar est hyper-puissant".

Florent, lui, a été impressionné par l’armement : "J’ai pu assister au fonctionnement du système qui envoie les obus dans la tourelle de 100 mm. Les mécaniciens ont permis à chacun de nous de la faire monter et même de la piloter".

Cédric est admiratif : "J’ai pu m’apercevoir que j’avais vraiment de la chance. J’ai participé à un tir de torpille et à un exercice de recherche du sous-marin qui était intégré à la manœuvre du jour".

Dimitri a apprécié les explications sur le lancement des missiles Crotale et
mer/mer.

Idir s’est intéressé au fonctionnement des moteurs : "Le bateau dispose de deux moteurs diesels de 5 200 chevaux et, en plus de deux turbines à gaz de 26 000 chevaux. Il peut développer une puissance totale de 52 000 chevaux".

Au final, tous auront visité les installations de propulsion, la passerelle, la base de départ de l’hélicoptère Lynx WG13, le central opérations, ainsi que le quart de jour et de nuit et les rondes en machine.

Des hommes solidaires

Si les élèves ont été impressionnés par la qualité du matériel, ils l’ont été aussi par l’ambiance respectueuse et confiante régnant entre tous les membres de l’équipage.
Thomas précise : "Ce qui m’a plu dans cette expérience, c’est l’ambiance chaleureuse à bord aussi bien entre les matelots qu’entre les gradés et leurs subordonnés".
Alexandra ajoute : "Mon parrain affirme que l’équipage est devenu sa deuxième famille et que les longues missions renforcent les liens. Personne ne rechigne à soutenir celui qui rencontre des difficultés. Je suis impatiente de m’engager".

Tous les "apprentis-matelots", ainsi que le proviseur, tiennent à remercier chaleureusement l’équipage du Jean de Vienne pour sa disponibilité et sa gentillesse.
Après avoir quitté le bateau, ils ont visité le musée de la marine de Toulon. Cela leur a permis de mieux connaître l’histoire et les traditions de cette institution et, peut-être, de consolider quelques vocations naissantes.

Contact

Viviane Magnin-Feysot, proviseur
Tél : 03 81 84 02 77
Fax : 03 81 84 47 44
Courriel

En savoir plus

Lycée Jouffroy d’Abbans - Baume-les-Dames

 
jeudi 25 février 2010

Hubert Reeves au collège Mont-Roland de Dole

L’avenir de la vie sur la terre, conférence-débat animée par Hubert Reeves, jeudi 4 mars 2010 à 18h00

siteafficheHRDans le cadre de l’année internationale de la biodiversité proclamée par les Nations Unies pour 2010, Hubert Reeves, astrophysicien, qui écrit sans relâche des hymnes à la vie, à l’avenir, à la biodiversité, à la nature, à la terre sera l’animateur de cette conférence sur la sauvegarde de la biodiversité et la relation à la formation des jeunes générations !


Rendez-vous jeudi 4 mars 2010 - 18h00
Rive Mont Roland - 23, rue Mont Roland 39100 Dole

Réservation indispensable - entrée : 8 €
Tél. : 03 84 79 48 10
Courriel
Collège Montroland - Dole

 
mercredi 24 février 2010

Esprit du temps, la mini-entreprise très dynamique du lycée Pierre Vernotte rénove le mobilier de la Villa Palladienne

Le lycée professionnel de Moirans-en-Montagne, spécialisé dans les "arts du bois" a crée une mini-entreprise qui prépare mieux les élèves à leur insertion professionnelle

PVernotte

Restauration de mobilier Empire et Napoléon III de la Villa Palladienne

C’est grâce à l’initiative d’un enseignant que ce partenariat à vu le jour : lors des journées du patrimoine en octobre 2009, Didier Nacache a visité la Villa Palladienne de Syam Jura. Il a ainsi pu mesurer l’importance et la qualité du lieu en terme de patrimoine franc-comtois. Le nombre de visiteurs étant très important, certains meubles peuvent être bousculés ou touchés par le public. Il a constaté que de belles pièces, fragiles, étaient en danger et pouvaient présenter un risque pour les visiteurs.
C’est ainsi que Madame Cannard et Monsieur Darbon, propriétaires de la villa ont accepté une convention de restauration signée à la suite de leur passage dans notre établissement.

Les priorités de rénovation ont été fixées avec les propriétaires, ainsi :
- un canapé en noyer blond dans la bibliothèque dont le bâti s’effondrait et auquel manquait la partie dossier et quelques pièces
- un lave main en acajou déformé par le temps et fragilisé par les insectes qui nécessitait des greffes de placage, un traitement complet et une solidification
- un petit meuble Boulle Napoléon III qui accueillait la caisse : les motifs en laitons avaient en grande partie disparu, d’autres étaient décollés et tordus, il manquait aussi de l’écaille de tortue, nous avons souhaité redonner vie à cette superbe pièce.
- un lutrin malheureusement tombé est également en cours de restauration
- Ils restaurent aussi un magnifique ensemble d’assisses en acajou de Cuba, certains pieds en patte de lion ayant disparus, ils sont recrées par sculpture.

L’enseignant et ses élèves interviendront aussi sur une commode Empire sous peu, reprise du bâti, greffes diverses.

La mini-entreprise "Esprit du temps"

- "Entreprendre pour apprendre", l’intérêt de ce type de structure dans un lycée professionnel est multiple, il permet notamment aux élèves d’expérimenter une activité professionnelle en temps réel : gestion, budgétisation, travaux, démarches relationnelle, clientèle, promotion de vente, recherches et créations.
- Onze élèves salariés, un directeur qui recrute en fonction des commandes passées et des compétences de chacun, constituent cette mini-entreprise qui fonctionne en dehors des heures de cours sur plages horaires diversifiées en fonction des sections en cellule "formation complémentaire d’initiative locale" (FCIL) et en atelier première Bac Pro.
- L’activité d’"Esprit du temps" se déroule sur l’année scolaire, sachant que certains élèves sont en quasi alternance, puisqu’ils travaillent sur onze semaines réelles.
- Partenariats avec le château de la Villa Palladienne de Syam Jura, la Banque Populaire.

Création de mobilier destiné aux particuliers

"Esprit du temps" réalise avant tout des travaux pour particuliers : table "lutin" en frêne massif, meubles de salle de bain inspiration orientale en frêne massif, trophées pour club de majorettes en tournerie, sur-meuble téléviseur en noyer, escalier-étagères en chêne massif.

PVernotte2

Et bien d’autres projets à venir !

La mini-entreprise est en contact avec d’autres musées et châteaux pour des interventions de même type.
C’est pour tous un challenge qui offre la possibilité de travailler sur du mobilier rare, de préparer les élèves aux réalités de terrain et de participer à la sauvegarde du patrimoine tout en sensibilisant l’ensemble de l’établissement à la notion de conservation, un des rôles essentiels de l’ébéniste.

Contact

Didier Nacache, enseignant référant
Tél. : 06 22 43 31 81

LP Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne

Villa Palladienne - Syam jura

 
mardi 23 février 2010

Remise de la médaille "France Biathlon Supporter"

Jeudi 28 janvier 2010, au lycée Edgar Faure de Morteau pour les membres du club "France Biathlon Supporter"

Le lycée Edgar-Faure et les J.O. de Vancouver

MedailleLe club "France Biathlon Supporter" fait le voyage à Vancouver dans le cadre des jeux olympiques d’hiver 2010. À cette occasion, le club a souhaité que ses membres portent une médaille d’identification originale.
Cette médaille a été modélisée en 3D sur ordinateur (CAO), à partir
du logo original du club.
Un groupe d’étudiants du BTS Conception et industrialisation en microtechniques (CIM) du lycée Edgar Faure a produit des modèles
en résine thermofusible avec une machine numérique de prototypage rapide.
Enfin, ces modèles ont permis la fonte à "cire perdue" des médailles
en laiton avec les équipements du lycée.

Deux élèves de bijouterie ont assuré la finition et le polissage.

La plateforme technologique de "prototypage microtechniques" a piloté
la logistique du projet. Cet organisme, basé au lycée Edgar Faure,
assure le transfert de technologie envers les entreprises régionales.

Ainsi, une production collective du savoir-faire mortuacien en matière de microtechniques est bel et bien présente aux J.O. d’hiver 2010.

Les membres du club reçus dernièrement par les professeurs et le proviseur du lycée ont pu découvrir toutes les étapes de la fabrication des médailles qu’ils sont fiers d’arborer à Vancouver depuis le 13 février.
Ils ont surtout pu observer "la machine de prototypage rapide", il n’y en a que deux en Franche-Comté, sur laquelle la conception a été réalisée.

Plateforme technologique "prototypage microtechniques"
Courriel
Tel : 06 75 59 11 29

Les plateformes technologiques dans l’académie

Lycée Edgar Faure - Morteau, BTS CIM

France Biathlon Supporters

 
mardi 16 février 2010

Europages : nouveau journal trilingue au lycée Fertet de Gray

28 janvier 2010 : parution du premier numéro d’Europages, journal trilingue des sections européennes du lycée professionnel Henri Fertet de Gray

Un journal pour qui et pour quoi faire ?

La question ne s’est même pas posée. Depuis plusieurs années, le journal était dans les esprits, mais les projets Léonardo successifs, les échanges avec Le Fareham college (Angleterre) et le lycée de Furstenwald (Allemagne) occupaient fortement les emplois du temps des élèves et des professeurs.
En début d’année scolaire, l’équipe saute le pas et décide de réaliser un semestriel trilingue français, anglais, allemand.

Fertet

Différentes rubriques développées

- l’actualité des sections européennes (déplacement, stage à l’étranger, voyage, accueil de partenaires étrangers..)
- des articles réalisés par les élèves sur le thème de leur choix
- des jeux en anglais et en allemand
- une interview, des blagues, une recette,
- et pour ce premier numéro, l’horoscope 2010 en anglais !

L’accueil réservé au premier numéro d’Europages fut très encouragent tant au niveau des professeurs que des élèves, qui furent plus de 200 à venir fêter la sortie du premier numéro le 28 janvier dernier au foyer socio-éducatif du lycée.

Le lycée Fertet étant inscrit dans le programme agenda 21, l’équipe du journal a souhaité donner l’exemple en réalisant deux versions : une version papier limitée en nombre de pages et au tirage limité (75 exemplaires) et une version complète et couleur disponible sur le site internet du lycée.

Plusieurs intérêts visés

Europages répond donc sous une forme ludique et sympathique à plusieurs objectifs :
- faire connaître les sections européennes dans l’établissement et au dehors
- faire participer les élèves à la rédaction d’articles en langue étrangère
- donner envie aux élèves de s’ouvrir à d’autres cultures tout en améliorant leurs compétences linguistiques

Découvrez sans attendre ce premier numéro sur le site du lycée et rendez-vous pour la seconde édition fin mai.
Bonne lecture à tous !

Lycée professionnel Henri Fertet - Gray

 
mardi 16 février 2010

Inauguration officielle du club Unicef jeunes au collège Jean Bauhin d’Audincourt

Inauguré le 29 janvier 2010, ce club ouvert aux élèves volontaires depuis la rentrée regroupe neuf élèves

Pour officialiser cette entité, la communauté éducative du collège et les personnalités de la ville d’Audinourt se sont retrouvées pour participer à cette inauguration.

MembresClubUnicef

Objectifs

- sensibiliser les élèves du collège aux droits des enfants (préparation de la journée du 20/11/2009 au collège : affiches/panneaux)
- découvrir comment d’autres enfants vivent (correspondance avec un collège au Sénégal) grâce à l’association Kawral d’Audincourt
- créer un blog, des jeux, organiser la vente de cartes de l’Unicef

Actions

Pour fêter le 20° anniversaire de la Convention des droits des enfants, le club Unicef du collège a donc préparé une petite exposition où il est répertorié les dix droits les plus importants des enfants, sous forme de panneaux, de mains ou de ribambelles. Cette exposition fut visible par tous les élèves du collège car elle a été installée sous le préau durant une semaine en novembre dernier.
D’autres actions auront lieu en cours d’année.
Unicef2JPG
Dernière action menée : vente de cartes de vœux au profit de l’Unicef en décembre.
Cette inauguration fut donc aussi l’occasion pour les élèves de remettre à Mme Silvant, au profit de l’Unicef, les sommes récoltées lors de la vente de ces cartes de vœux.
Madame Duquet, professeur d’histoire-Géographie et Madame Péana, professeur de lettres, à l’origine de la création du club, ont rappelé les objectifs poursuivis par le club et des élèves ont donné des exemples de réalisations déjà menées et à venir. Les élèves du club participeront en septembre 2010 au dixième anniversaire de la veillée de la paix organisée par la ville d’Audincourt.

Contacts

Sylvaine Duquet
Lucie Péana
Tél. 03.81.90.26.65

Ville d’Audincourt

 
vendredi 5 février 2010

Expérimentation cartable numérique pour les sixièmes du collège Goscinny de Valdoie

Depuis la rentrée de septembre 2009, le cartable numérique est devenu le nouvel outil pédagogique pour les cinq classes de 6ème

exemple livre numérique techno

Une innovation pour tous

Pour cette expérimentation, trois partenaires sont engagés : l’État, le rectorat et le Conseil général.
Le cartable numérique est utilisé dans quatre disciplines : maths, histoire-géo, technologie et sciences de la vie de la terre.

Le Conseil général a équipé chaque salle d’un vidéoprojecteur et d’un ordinateur relié au haut débit. Il a mis à disposition une classe mobile mac de seize postes, avec un vidéoprojecteur et une imprimante laser couleur.
Les manuels sont mis à disposition dans l’environnement numérique de travail (ENT) Scolastance. Ils peuvent être consultés à la maison ou projetés en classe.

Intérêts de l’outil

- réduire le poids du cartable
- familiariser encore plus les élèves avec les techniques de l’information et de la communication
- changer les pratiques pédagogiques.

Contact

Alain Pretot, professeur de technologie

Collège Goscinny - Valdoie

 
mardi 2 février 2010

"La cuisine, un art au gré du temps" au collège Jules Grévy de Poligny

Journée médiévale le 28 janvier 2010, pour tous les collégiens

CllgPolignyDepuis deux ans, le collège s’investit dans une démarche agenda 21. Un des axes choisis par l’établissement est "Se sentir mieux au collège". Une telle action participe à un meilleur bien être des élèves, notamment sur le temps de la demi-pension.
L’ouverture sur le monde : une des priorités du contrat d’objectifs mais également du projet d’établissement est de développer les activités culturelles, sachant que la plupart des élèves proviennent de villages.
Ce projet s’intéresse à l’art dans le contexte de l’enseignement de l’histoire des arts.
Des prolongements sont prévus durant l’année : visite du musée de Saint-Claude - Musée de l’Abbaye et du patrimoine architectural local en lien avec le Moyen-Age.

Une opération pluridisciplinaire originale

Faire découvrir aux élèves l’histoire des arts dans le cadre de la restauration collective en associant autour du projet une équipe pluridisciplinaire : des enseignants d’arts plastiques, de musique, d’histoire géographie, les ateliers alimentation et menuiserie de Segpa, l’équipe de cuisine et des partenaires extérieurs.

Tous les élèves demi-pensionnaires et les personnels, soit plus de 400 participants ont bénéficié de cette action.

Les animateurs du projet étaient :
- M. Demangel, cuisinier
- M. Richard, CPE
- Mme Dimovitch et M Gallasso, professeurs en Segpa
- M. Combe, professeur de menuiserie en Segpa
- Mme Porcheret professeur de cuisine en Segpa
- Mme Lecoultre, professeur d’arts plastiques
- M. Lonchampt, professeur de musique
- Mme Leduc, professeur de français

Une journée riche en divertissements

Jeudi 28 janvier, un programme alléchant attendait les élèves sur le temps du repas. Les tables du restaurant scolaire étaient disposées en carré avec nappes et décorations, les murs couverts de blasons et de menus réalisés par les élèves.
La chaîne du self arborait également une décoration médiévale. En cuisine le chef et son équipe, assistés du cuisinier du restaurant "Le relais médiéval" à Nozeroy et d’élèves de section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa) de l’atelier alimentation avaient préparé un repas digne d’un banquet moyenâgeux : hypocras au jus de raisin épicé, pâté au porc et épices, beignet aux champignons, comté et épices, soupe d’ortie servie dans un petit pot en grès, bœuf mariné au vin rouge avec des épices et cuit braisé, purée de pis avec carotte glacée au cumin, faisselles sucrée à la cassonade et fruits rouges, mendiants, beignets au miel et poire cuite au vin rouge glacée à la cannelle.

Plaisir des palais mais aussi des yeux

Animation médiévale_CllgPoligny2Le spectacle était aussi dans la salle : chants du Moyen-Age , jonglerie avec bolas par des élèves en costumes (la Séquanaise). Un magicien, fou du roy montrait quelques tours aux élèves.
En début d’après-midi des élèves de 5ème contaient des fabliaux au CDI.
La journée se terminait à 15h30 par une remise des prix (concours de décoration de menus et concours de blasons).
De magnifiques assiettes en bois tournées par les élèves de segpa de l’atelier menuiserie, et des friandises réalisées par l’atelier alimentation étaient offertes aux lauréats du concours.

Contact

Jacques Renaud, principal
Tél. : 03 84 37 12 61

Collège Jules Grévy - Poligny

 
mercredi 27 janvier 2010

Luxeuil - Ouagadougou

Projet "Songre" au Burkina Faso : construction d’un centre de formation d’enfants orphelins et nécessiteux, du 22 janvier au 8 février 2010 pour les neufs élèves de terminale C.A.P. maçons-carreleurs du lycée Beauregard

LuxeuilOuagadougou
L’ensemble de l’équipe éducative de la classe a eu une présentation du projet dans son ensemble à la rentrée 2009. Après concertation, des orientations ont été décidées dans le but de guider les élèves et de leur faire mieux connaître l’Afrique et le Burkina Faso. Sa géographie, son climat, son histoire, ses coutumes et sa culture. Une approche sur l’alimentation, l’hygiène et la santé a été également nécessaire, de même que des notions sur l’environnement et le développement durable.
En atelier, une étude des plans et la technique de construction traditionnelle en voutes nubiennes avec des briques de terre compressée ont été abordées.
Sur place, trois enseignants accompagnateurs (dont un spécialiste en maçonnerie) encadrent les jeunes.

Objectifs culturels et professionnels du séjour

- culturels avec découverte d’un continent et sa culture : visite de musées et du palais de Kokologho, visites de villages artisanaux, visites de réserves d’animaux, rencontre d’artistes, spectacles, musique, percussions…
- professionnels avec : construction d’un centre de formation, réalisation en briques de terre compressée d’une structure modulaire en voutes nubiennes,
construction écologique et traditionnelle, à partir de terre récupérée sur le site.

LuxeuilOuagadougou2

Accompagnement Technique

L’association Afriq’Energies du lycée Pierre-Adrien Pâris de Besançon (20 ans d’existence au Burkina)

Accompagnement financier

- la Région de Franche-Comté dans le cadre du Fonds régional d’aide aux projets innovants (FRAPIL)
- le ministère de la coopération et de la francophonie
- le ministère de l’Éducation nationale,
- le lycée, les familles et le foyer socio-éducatif
- d’autres partenaires, comme : la Banque populaire, le Rotary club, Auchan, Sonobat, ATS, les établissements Comelor, Parisot et Bâtiloisirs.

En plus, l’opération minibus !

Par ailleurs, profitant de cette opération, un minibus sera livré Ouagadougou. En effet, depuis juin 2008, un minibus du lycée de 22 places appartenant précédemment à la Région a été mis en réforme et stationne au lycée Beauregard.
Après réparation et remise en état par le lycée professionnel Henry Fertet (Gray), le véhicule rejoindra le Burkina.

Contact

Chris Contini, proviseur adjoint
Mél de l’établissement
Tél. : 03 84 40 09 89

Lycée Beauregard - Luxeuil

Lycée Henri Fertet - Gray

 
mardi 26 janvier 2010

Projet Louho : des élèves du lycée Montjoux au Bénin

Une classe de bac pro électricien part installer des panneaux solaires dans une école d’enfants sourds, à Louho, quartier de PortoNovo

Une action de solidarité

LogoLouhoEn partenariat avec l’association Asunoes-France (ASsociation UNiverselle qui Oeuvre pour l’Épanouissement des Sourds) et l’entreprise Somega, à l’initiative de Patrick Perrod, enseignant d’électrotechnique, le lycée professionnel Monjtoux de Besançon participe à cette action pédagogique et culturelle dans le cadre de la formation professionnelle des élèves de la filière métiers de l’électrotechnique.

Douze élèves sont concernés, encadrés par quatre enseignants : Astrid Casalta, Ghislain Guille, Patrick Perrod et Agnès Ragot.

L’objectif est de permettre aux élèves de mettre en pratique leurs connaissances techniques, de favoriser leur ouverture culturelle et de sensibiliser ces futurs citoyens à la solidarité.

Un projet en plusieurs étapes

Ce projet, qui a débuté en 2008-2009, se poursuit en 2009-2010 et se concrétisera du 17 novembre au 03 décembre 2010 avec la réalisation à Porto Novo, au Bénin.
Dans le cadre du projet pluridisciplinaire à caractère professionnel (PPCP), les élèves élaborent un dossier reflétant le travail de recherche sur les différents aspects du projet :
- rencontre avec Raymond Sekpon, directeur exécutif de l’école de Louho, le 4 décembre 2008
- mise en place d’une correspondance épistolaire entre les onze élèves du lycée Montjoux et ceux de l’école de Louho.
- application pédagogique dans la discipline technique : dimensionnement
de l’installation en fonction des contraintes liées aux besoins énergétiques de l’école et à la situation géographique du site
- réalisation de l’installation sur site et mise en service : raccordement des
modules photovoltaïques, des régulateurs, batteries et onduleur ; connexion de l’ensemble des constituants à l’installation.
- chantier N°1 : Installation photovoltaïque sur le toit de l’internat (six élèves avec un enseignant et un professionnel de la société Somega)
- chantier N°2 : Réalisation de l’installation électrique complète de l’internat
(équipe de six élèves avec un enseignant d’électrotechnique)
- intégration d’un élève bachelier béninois sourd à la formation Greta
Énergies renouvelables 2010. Le stagiaire ayant suivi cette formation deviendrait l’interlocuteur technique en charge du suivi, de l’entretien et du développement de l’installation photovoltaïque de l’école de Louho.
- création d’un projet bibliothèque : mise en place d’une utilisation rationnelle
et efficace de la bibliothèque de l’école de Louho. Collaboration documentaliste du lycée Montjoux / responsable bibliothèque de Louho
- création d’un blog dédié au séjour au Bénin, à partir de l’élaboration d’un carnet de voyage (vidéos, photos, textes)
- exploitation technique et culturelle après le séjour à travers une exposition et l’alimentation du blog

LouhoMontjoux

Des objectifs variés

- mettre en pratique les savoir-faire et les compétences techniques acquises
par les élèves de lycée professionnel : participer à l’étude, à la mise en place et aux raccordements des constituants d’une installation solaire photovoltaïque de type isolée
- favoriser l’ouverture culturelle des élèves : découvrir un pays, le Bénin, à
travers son activité économique et artisanale, comparer le mode de vie des grandes agglomérations aux villages, enrichir les connaissances historiques relatives notamment à la colonisation et à l’esclavage
- rendre l’élève acteur d’un projet d’éducation au développement durable et
agir pour de nouvelles pratiques solidaires
- échanger et communiquer avec les habitants de la région et les élèves sourds de l’école
- vivre en groupe, partager les émotions, s’adapter aux conditions de vie du pays

Contact

Astrid Casalta, documentaliste
Lycée professionnel Montjoux - Besançon
Entreprise Somega - Besançon
Association Asunoes-France - Chaucenne (25)


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon