R

Accueil > Académie > Actualités > Visites du recteur > Reconquête du mois de juin

Rubrique Visites du recteur

mardi 17 juin 2008

Reconquête du mois de juin

Lundi 16 juin 2008, début des épreuves écrites du baccalauréat,
Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, a visité deux centres d’examen de Besançon :
le lycée Victor Hugo
le lycée Saint-Jean, nouveau centre d’examen.

Reconquête du mois de juinCes visites s’inscrivent dans le cadre de l’expérimentation d’une nouvelle organisation des épreuves du bac, pour laquelle l’académie de Besançon s’est portée volontaire.

Auparavant, les centres d’examen étaient libérés des cours fin mai / début juin pour laisser place à la préparation des locaux et au passage des épreuves.

Les services du rectorat et les chefs d’établissement ont préparé cette session 2008 avec l’objectif de conserver les élèves de seconde et de première en classe pendant le passage des épreuves. Ces lycéens auront ainsi une année scolaire plus longue, mieux adaptée à des programmes prévus pour dix mois et non pas neuf.

Chaque chef de centre d’examen a mis au point avec ses équipes une "mécanique de précision" permettant non seulement aux élèves d’être en cours, mais aux professeurs d’être devant leurs élèves et aux candidats de passer les épreuves dans les conditions requises de calme et de concentration.

 
vendredi 13 juin 2008

Lycée polyvalent Louis Aragon - Héricourt

Lycée polyvalent Louis Aragon - HéricourtVendredi 13 juin, Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, a visité le lycée polyvalent Louis Aragon d’Héricourt, où elle a été accueillie par Jean-Louis Brison, inspecteur d’académie de la Haute-Saône et Gilles Lonchampt, proviseur du lycée.

Situé au cœur de la ville d’Héricourt, le lycée Aragon accueille 600 élèves en enseignement général, technologique et professionnel.
Il est le seul lycée de Franche-Comté à offrir la totalité de la filière énergétique du BEP au BTS. Il possède des installations technologiques de pointe et abritera bientôt le pôle régional consacré aux énergies.

Le lycée se positionne de plus en plus comme point de convergence régional dans le domaine des énergies renouvelables : géothermie, éolien, solaire.

Au cours de la visite, le proviseur et l’équipe éducative ont présenté l’offre de formation de l’établissement, les projets phares comme les projets personnalisés de réussite éducative en seconde ou la résidence d’artistes, les liens développés avec le tissus industriel local, la part des systèmes énergétiques innovants dans l’offre de formation du lycée, le partenariat avec l’université.

Des temps de rencontre ont permis à la communauté éducative et aux lycéens d’échanger avec le recteur.

Lycée polyvalent Louis Aragon - Héricourt

 
mardi 10 juin 2008

Université de technologie de Belfort Montbéliard

Forte de ses 2 297 étudiants, l’université de technologie de Belfort Montbéliard (UTBM) forme des ingénieurs ouverts sur
l’international et capables de s’adapter à un environnement concurrentiel

Université de technologie de Belfort Montbéliard (UTBM)Jeudi 5 juin 2008, Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, a visité l’Université de technologie de Belfort Montbéliard (UTBM), où elle a été accueillie par Pascal Fournier, directeur de l’établissement. Le président de l’Université de Franche-Comté (UFC), Claude Condé, était également présent pour la présentation de FC-Lab, laboratoire commun aux deux établissements d’enseignement supérieur.

Forte de ses 2 297 étudiants, l’UTBM forme des ingénieurs ouverts sur
l’international et capables de s’adapter à un environnement concurrentiel.
Les cinq formations d’ingénieurs proposées sont adossées aux laboratoires.
Modes de transport, énergie, respect de l’environnement, sécurité, évolutions technologiques, mobilité, ergonomie : ces thèmes font tous appel aux avancées de la recherche et sont au coeur des projets menés par l’UTBM.

La visite s’est déroulée sur trois sites :
Site de Belfort :
- accueil et présentation de l’établissement, visite du laboratoire Systèmes et transports (SeT), puis de la plateforme Électronique, Électrotechnique et Automatique (EEA)
- présentation et visite de l’Institut Fuel Cell Lab (FC-Lab) en
présence de Claude Condé, président de l’Université de Franche-Comté.

L’institut de recherches de l’UFC, Franche-Comté Electronique, Mécanique,
Thermique et Optique - Sciences et Technologies (FEMTO-ST), est
partenaire d’un projet sur le thème de l’intégration, la durabilité et la fiabilité des systèmes à piles à combustibles dans un environnement transport.

Site de Sévenans
- visite du laboratoire d’études et de recherches sur les matériaux,
les procédés et les surfaces (LERMPS).
- visite des installations de l’équipe de recherche en Ergonomie et
conception des systèmes (ERCOS) du laboratoire Systèmes et Transport
(SeT)

Site de Montbéliard
- visite des installations du département Ergonomie, design et ingénierie
mécanique (EDIM), LERMPS et Visio-Concept.

Université de technologie de Belfort Montbéliard (UTBM)

 
lundi 2 juin 2008

Lycées professionnels - Audincourt

Mardi 27 mai, Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, a visité les deux lycées professionnels d’Audincourt, où elle a été accueillie par Daniel Guérault, inspecteur d’académie, et successivement par Jean-Pierre Koeppel, proviseur du lycée Fernand Léger et Thierry Albertoni, proviseur du lycée Louis Garnier.

Lycée professionnel Fernand Léger

Lycée professionnel Fernand Léger - AudincourtCe lycée professionnel industriel compte 317 élèves et offre trois filières de formation du CAP au BTS :
- plasturgie, dans un pôle rénové et très bien équipé
- électrotechnique
- maintenance - productique.
Par ailleurs, deux classes de découverte professionnelle sont accueillies dans l’établissement.

Lycée professionnel Fernand Léger - AudincourtLes élèves sont à 95 % des garçons, ce qui n’empêche pas les filles d’obtenir de bons résultats. C’est pourquoi, une meilleure mixité filles/garçons est recherchée.
Il faut aussi souligner l’attachement au lycée de l’équipe pédagogique et son fort investissement dans le projet mis en place pour les élèves : "Mener chaque jeune qui intègre le lycée au meilleur niveau de qualification dans des filières complètes".


Lycée professionnel Louis Garnier

Lycée professionnel Louis Garnier - AudincourtL’établissement compte 413 élèves, dont 65 % de jeunes filles.
L’offre de formation se concentre sur trois filières : tertiaire, métiers de l’hôtellerie et bioservices.
- Vente : du CAP au bac professionnel et un turbo bac commerce (en 1 an)
- Hôtellerie : du CAP au BEP avec le restaurant d’application
- Bioservices : du CAP au bac professionnel hygiène et environnement

Le projet d’établissement est construit sur trois points essentiels au devenir des jeunes : l’insertion professionnelle à la sortie du lycée, l’ouverture culturelle et l’ouverture à l’environnement extérieur.

 
mardi 20 mai 2008

ÉREA La Moraine - Crotenay

L’ÉREA La Moraine accueille des élèves en grande difficulté scolaire, parfois sociale, qui ont besoin d’un accompagnement très personnalisé : éduquer pour mieux former, prendre en compte tous les élèves et chacun d’eux en particulier

ÉREA La Moraine - CrotenayMardi 20 mai 2008, Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, s’est rendue dans l’Établissement régional d’enseignement adapté (ÉREA) La Moraine à Crotenay, où elle a été accueillie par Roland Franiatte, inspecteur d’académie du Jura et Alain Briot, directeur.

L’établissement compte cette année 84 élèves. Les importants travaux réalisés permettront, à la rentrée prochaine, à 110 jeunes de vivre et d’étudier dans un cadre naturel exceptionnel et préservé.
Internes pour la plupart, les élèves bénéficient des projets de l’internat éducatif où ils y sont encadrés par des professeurs des écoles, dont certains possèdent la spécialité d’éducateurs en internat.

À la rentrée 2007, l’ouverture de l’internat aux jeunes filles s’est faite en relation avec la restructuration de l’offre de formation "Agent technique en milieu familial ou collectif" (secteur aide à la personne) qui justifiait l’accueil des filles.
Auparavant, les formations proposées concernaient le bâtiment et la construction, secteur qui dispose d’ateliers récents et d’un haut niveau d’équipement.

ÉREA La Moraine - CrotenayFilles et garçons se répartissent entre la section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA), de la sixième à la troisième, et le lycée d’enseignement adapté (LEA) qui, depuis plusieurs années affiche 100 % de réussite au CAP.

L’établissement propose des classes à projet artistique et culturel (PAC) autour du patrimoine et de la taille de pierre, en lien avec les formations en bâtiments et le projet éducatif : initiation à la taille pendant et après les cours, initiation à la restauration et à la connaissance du patrimoine, résidence d’artistes, participation à la restauration du château de Chevreaux….
Les activités sportives ne sont pas oubliées avec notamment le "Naturathlon" qui réunit une fois par an tous les collèges du district.

 
lundi 14 avril 2008

Stages de remise à niveau

Visite du nouveau dispositif de stages de remise à niveau organisés pour donner à tous les élèves de CM 1, CM2 les mêmes chances de réussir à l’école

Stages de remise à niveauMarie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, et Daniel Guérault, inspecteur d’académie du Doubs, ont assisté lundi 7 avril à l’école Velotte, au démarrage du nouveau dispositif de stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et de CM2 qui rencontrent des difficultés scolaires.

Ces stages gratuits de soutien scolaire, proposés à des groupes de cinq à six élèves, comportent, sur cinq jours, 3 heures d’enseignement quotidien en français et en mathématiques.

Ils sont organisés dans chaque département par les inspections académiques qui ont recensé les élèves dont les parents ont souhaité bénéficier de cette mesure. Le dispositif repose sur la mobilisation d’enseignants volontaires du premier degré, qui sont rémunérés en heures supplémentaires.

Cette première démarche s’inscrit dans le programme de travail et d’actions annoncé en décembre par le ministre de l’Éducation nationale pour donner à tous les élèves les chances de réussir à l’école et particulièrement aux enfants issus de milieux défavorisés.

Dans l’académie de Besançon, 1 872 élèves bénéficient, durant ces vacances, de stages gratuits encadrés par 328 enseignants volontaires.

 
jeudi 24 janvier 2008

Lycée polyvalent Victor Bérard - Morez

Lycée polyvalent Victor Bérard - MorezMardi 22 janvier à 10 heures, Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, s’est rendue au lycée polyvalent Victor Bérard de Morez, accueillie par Roland Franiatte, inspecteur d’académie du Jura et Georges Bichet, proviseur du lycée.

Depuis plus d’un siècle, la renommée du lycée dans le domaine de l’optique – lunetterie ne se dément pas. L’établissement compte aujourd’hui 735 élèves, dont 350 étudiants et 54 apprentis en BTS répartis dans différentes options très spécialisées : photonique, génie optique, microtechnique…

Ces formations très pointues impliquent que les professeurs maîtrisent des équipements de dernière génération, communiquant ainsi aux élèves un enseignement en phase avec les réalités industrielles.

Lycée polyvalent Victor Bérard - MorezLe fait de travailler en lien direct avec des entreprises, l’implantation dans le lycée du laboratoire Alutec et de l’Institut FEMTO de l’Université de Franche-Comté, permet aux professeurs et aux étudiants de développer des projets, d’imaginer et d’apporter aux partenaires industriels des solutions les plus innovantes.

L’établissement possède de ce fait la dimension de recherche appliquée indispensable au transfert de technologie école–entreprise –recherche concrétisée par la mise en place, en janvier 2007, de la plateforme technologique Développement et intégration de solutions optiques (DISO).

Lycée polyvalent Victor Bérard - Morez

 
mardi 18 décembre 2007

Lycée général et technologique Louis Pergaud - Besançon

Mardi 18 décembre 2007, Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, s’est rendue au lycée général et technologique Louis Pergaud de Besançon, où elle a été accueillie par Daniel Guérault inspecteur d’académie du Doubs et Gilles Gresset, proviseur du lycée.

L’objectif principal de la stratégie pédagogique de l’établissement est, avant tout, l’optimisation des chances de réussite de tous les élèves arrivant au lycée, de quelque horizon que ce soit.
- Comment renforcer la réussite des élèves de seconde ?
- Comment optimiser les chances de réussite au bac, les poursuites d’études supérieures ou l’insertion professionnelle choisie ?

Ces questions sont au centre des préoccupations des équipes éducatives du lycée qui, sur près de 3 000 élèves compte 600 étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles, BTS ou DTS.
Les réponses apportées seront présentées au recteur lors de la visite
de ce mardi.

Lycée général et technologique Louis Pergaud - BesançonLes moyens d’action sont inscrits dans le contrat d’objectifs de l’établissement notamment :
- faire évoluer de l’offre de formation en vue de renforcer les structures existantes et en créer de nouvelles répondant aux besoins
de l’emploi. Par exemple, développement du pôle scientifique et valorisation des séries tertiaires (STG) ;
- aider les élèves en difficulté en particulier en classe de seconde. Apport méthodologique, soutien et tutorat sont mis en place dans les séries générales, technologiques et professionnelles.

Par ailleurs, le civisme et la citoyenneté constituent deux axes complémentaires pour le lycée et ses partenaires associatifs ou professionnels. Des actions soutenues d’information, de sensibilisation
et de prévention sont menées sur des sujets touchant aujourd’hui les jeunes de plein fouet comme l’alcoolisme, le suicide ou la violence.

Lycée Louis Pergaud - Besançon

 
mercredi 12 décembre 2007

Collège Michel Colucci - Rougemont-le-Château

Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, s’est rendue au collège Michel Colucci de Rougemont-le-Château mardi 11 décembre 2007, accueillie par Claude Picano, inspecteur d’académie du Territoire de Belfort, et Véronique Loiseau, principale du collège.

Le collège Michel Collucci se distingue par une progression exemplaire des résultats au diplôme national du brevet (DNB).
En cinq ans le taux de réussite est passé de 63 % à 96 %. Ces résultats sont le fruit du travail d’une équipe pédagogique soudée autour du projet d’établissement qui fait de l’accès au DNB une priorité :
- soutien en maths, français, histoire-géographie
- épreuves d’entraînement au DNB dès la quatrième
- deux brevets blancs par an
- entraînements intensifs, révisions et corrections
- en cas de résultats insuffisants, suivi individualisé des élèves et entretien mensuel réunissant l’équipe éducative et les parents.

Parallèlement, une part importante est donnée à l’épanouissement personnel des 304 élèves que compte le collège au moyen des choix pédagogiques d’une part, et des activités culturelles et sportives d’autre part :
- classes bilangues de la 6e à la 4e en allemand et en anglais
- langue vivante 2 (espagnol) en cinquième
- deux classes en atelier golf
- un atelier théâtre
- voyage scolaire, chant choral pour tous les élèves
activités sportives après les cours (UNSS)

L’emploi du temps des élèves est organisé de façon à assurer l’aide personnalisée aux élèves en difficulté le mercredi matin et la formation des enseignants à l’environnement numérique de travail le vendredi après-midi.

 
mardi 9 octobre 2007

Trois établissements à Pontarlier

Marie-Jeanne Philippe, recteur d’académie, s’est rendue dans trois établissements de Pontarlier, où elle a été accueillie par Daniel Guérault, inspecteur d’académie du Doubs.

École primaire Louis Pergaud

Cette école de quartier accueille 150 élèves de la toute petite section de maternelle au CM 2. Elle possède une classe d’intégration scolaire (CLIS) qui scolarise des enfants déficients intellectuels et une classe d’initiation (CLIN) destinée aux élèves primo-arrivants.


Gréta du Haut-Doubs

Organisme de formation continue des adultes, le Gréta du Haut-Doubs se distingue par sa très forte implication dans une démarche qualité, labellisée par la norme européenne ISO et par la norme Éducation nationale Gréta Plus. Cette reconnaissance concerne l’organisation pédagogique, matérielle et budgétaire de l’établissement.

Son offre de formation recouvre quatre grands secteurs : industriel, tertiaire, prestations telles que les bilans de compétences, et langues. En 2006, le Gréta a réalisé 14 542 heures d’interventions auprès d’adultes désirant améliorer leurs compétences personnelles ou personnaliser leurs parcours de professionnalisation.


Lycée Xavier Marmier

La visite s’est organisée autour de quatre points forts présentés par Alain Guichon, proviseur, et les professeurs animateurs :
le comité d’initiation et de recherche aéronautique et spatiale (Ciras) proposé aux élèves de seconde et de première.
D’anciens élèves sont devenus pilotes de chasse dans l’armée de l’air ou pilotes dans l’aviation civile.

Le développement durable et les économies d’énergie, avec la démarche Agenda 21, en lien avec la Région de Franche Comté
Les ateliers scientifiques très actifs dans les domaines astronomique et sismique.

La section sportive ski, véritable vivier de jeunes sportifs de haut niveau. Plusieurs médaillés olympiques de ski de fond et de biathlon sont issus du lycée.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon