Logo Rectorat de l'académie de Besançon
Accueil > DSDEN > Actualités > "Format à partager", la fresque de la SEGPA du collège Diderot

Rubrique Actualités

vendredi 9 octobre 2020

"Format à partager", la fresque de la SEGPA du collège Diderot

"C’est un mur de briques de parement assemblées à l’anglaise et que l’on a façonné nous-mêmes avec du grès d’Espagne : sur ces briques, des motifs vecteurs de voyages évoquent des régions du monde ou différentes cultures".

Un projet d’éducation artistique et culturelle, urbaine et adaptée

 "Format à partager", la fresque de la SEGPA du collège Diderot C’est par ces mots que l’artiste Cyprien Desrez a résumé le sens du projet conduit avec la classe de 5e de la section d’enseignement général adapté (SEGPA) au collège Diderot à Besançon durant l’année scolaire écoulée et qui, malgré la situation sanitaire actuelle, a pu être mené à terme, dévoilé et inauguré le 22 septembre dernier en présence de Patrice Durand, IA-DASEN du Doubs, de Gilles Grillot et Tito Jorquera, responsables respectivement du collège et de la SEGPA, de l’équipe pédagogique et éducative, des partenaires et des familles des élèves.

"Il s’agissait, avec des briques, de raconter des voyages, des cultures, des pays. L’artiste aime endosser l’attitude de colporteur, de celui qui partage ses expériences et croquis de voyage, les images, les mots, les langues, les gestes liés à des identités culturelles.", explique Frédéric Gautheron, professeur à la SEGPA à l’initiative du projet. "Les objectifs étaient de découvrir une démarche artistique par la rencontre avec un artiste et l’association Juste Ici qui invite des artistes à intervenir dans l’espace urbain, dans un lieu public, sur un mur du collège pour produire une œuvre collective permettant aux élèves de mieux s’approprier leur collège." poursuit-il. "Cette appropriation est essentielle dans une optique inclusive du collège", souligne Tito Jorquera, directeur adjoint de la SEGPA.

 "Format à partager", la fresque de la SEGPA du collège Diderot Le projet engagé a associé Déborah Burger, enseignante en arts plastiques au collège qui a travaillé avec les élèves sur les esquisses et entamé un processus de création. Le projet a par ailleurs mobilisé plusieurs partenaires : l’association culturelle Juste Ici, l’association départementale de sauvegarde de l’enfant et de l’adolescent du quartier de Planoise dont les éducatrices et éducateurs sont régulièrement associés aux projets de la SEGPA, le centre de formation des apprentis (CFA) Vauban apportant son expertise technique ainsi que les parents des élèves invités à participer aux ateliers de gravure.

En favorisant l’accès à la culture et à la citoyenneté et en faisant vivre un moment artistique fort pendant le parcours scolaire de l’élève, le projet pédagogique a contribué à nourrir le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) inscrit dans le projet global de formation de chaque élève défini par le socle commun de connaissances, de connaissance et de culture.

Contact

25
Collège
Diderot - Besançon
Informations complètes

 
mercredi 7 octobre 2020

Élèves et parents, mobilisez-vous !

Les parents d’élèves sont invités vendredi 9 octobre 2020 ou samedi 10 octobre 2020 à élire leurs représentants au sein des instances qui leur sont ouvertes dans les écoles et les établissements d’enseignement secondaire publics et privés.

À quoi servent les élections ? Qui peut être représentant des parents d’élèves ? Qui peut voter ?

L’éducation nationale s’attache à permettre toujours une plus grande implication des parents dans la vie et le fonctionnement de l’école. La régularité et la qualité des relations entre l’institution scolaire et les familles sont essentielles pour le bon déroulement de la scolarité des élèves et leur réussite.

 Élèves et parents, mobilisez-vous ! Les élections des représentants des parents d’élèves constituent de ce fait un des temps forts de l’année scolaire dans les établissements de l’enseignement primaire et secondaire public et privé. Pour l’année scolaire 2020-2021, les élections des représentants des parents d’élèves se dérouleront vendredi 9 octobre 2020 ou le samedi 10 octobre 2020.

Le conseil d’école et le conseil d’administration sont des instances dans lesquelles les représentants des parents d’élèves peuvent s’impliquer aux côtés des autres membres de la communauté éducative. Les délégués ont par ailleurs un rôle important de médiation auprès de tous les parents.

Au même moment auront lieu les élections aux Conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL), deux délégués par classe. Ces deux temps représentent un moment essentiel de la vie des écoles et des établissements. C’est pour faire prendre conscience à tous des enjeux de cet engagement qu’a été créée la semaine de la démocratie scolaire qui se déroule à partir du 5 octobre 2020.

Retrouvez toutes les informations utiles auprès des directions des écoles et des établissements scolaires ainsi que des fédérations des parents d’élèves, dans nos pages internet et sur le site ministériel.

 
mardi 6 octobre 2020

Une fête pour promouvoir la science, édition 2020 du 2 au 12 octobre

La science s’expose, s’explique, s’anime… Chaque année les universités, musées, associations et établissements scolaires se mobilisent pour promouvoir les sciences.

Créée en 1991, la Fête de la Science est un temps fort organisé par le ministère chargé de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation pour permettre à chacun de découvrir l’univers de la science et de rencontrer les hommes et les femmes qui la font. Partager des savoirs, appréhender le monde qui nous entoure, mieux comprendre la science et ses enjeux, stimuler, chez les jeunes, l’intérêt pour la science et, pourquoi pas, susciter des vocations.

 Une fête pour promouvoir la science, édition 2020 du 2 au 12 octobre Du 2 au 12 octobre en métropole, de nombreux d’événements, gratuits, sont ouverts à tous, y compris aux écoliers, collégiens et lycéens. Chercheurs, enseignants, étudiants, professionnels vous attendent sur les différents sites autour d’un foisonnement d’initiatives : animations, expositions, atelier d’expérimentations, conférences, débats, visites de laboratoires… Tous les domaines scientifiques sont abordés au gré des programmations.

Pour cette 29e édition, de très nombreuses manifestations partout en France.

Programmation en Bourgogne Franche-Comté sur la plateforme du réseau de la culture scientifique technique et industrielle de Bourgogne-Franche-Comté.

Lundi 12 octobre de 17 h 30 à 18 h 30, la plateforme numérique de la Fête de la science diffusera un court-métrage créé à l’occasion de la célébration des 75 ans du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives et librement inspirée de la rencontre de deux chercheures. La fiction sera suivie d’un temps d’échange avec les intervenants.

Cette année, en raison de la situation sanitaire, une rendez-vous particulier est proposé par l’université de Franche-Comté qui offre par ailleurs toute l’année des animations à la Fabrikà sciences, son espace de découverte installé sur le campus universitaire de la Bouloie à Besançon.

 
mardi 6 octobre 2020

Mets tes baskets et bats la maladie avec ELA

Du 12 au 18 octobre 2020, pour la 27e année consécutive, l’Association européenne contre les leucodystrophies (ELA) mène dans les établissements scolaires sa grande campagne citoyenne "Mets tes baskets et bats la maladie" afin de sensibiliser les élèves à la solidarité, au handicap et au respect de la différence.

 
mardi 6 octobre 2020

Résultats des CAP

Résultats CAP - octobre 2020.

CAP

Résultats octobre 2020

 
mardi 6 octobre 2020

Inscrivez-vous aux concours de recrutement d’enseignants !

Les inscriptions aux concours de recrutement d’enseignants de la session 2021 se dérouleront du mardi 13 octobre, à 12 h, au jeudi 12 novembre 2020, à 17 h, heure de Paris.

 Inscrivez-vous aux concours de recrutement d'enseignants !

En savoir plus - devenirenseignant.gouv.fr

Inscriptions du 13 octobre au 12 novembre 2020

 
mardi 6 octobre 2020

Les lycéens diversifient et précisent leurs parcours !

Cette année scolaire 2020-2021 voit la réforme du lycée général se déployer pleinement avec la mise en place d’une nouvelle terminale qui comporte deux enseignements de spécialité, de six heures chacun, retenus parmi les trois que les élèves avaient choisis en première.

Grâce à la liberté de choix que la réforme leur propose au cycle terminal, ils ont diversifié leurs parcours de formation de façon très sensible par rapport à l’ancienne logique des séries.

En première, plus de 400 combinaisons de trois enseignements de spécialité sont recensées sur le territoire national.

En savoir plus

Dans l’académie

Comme en 2019-2020, les enseignements de spécialité de mathématiques (61,2 %), sciences économiques et sociales (45,7 %), physique-chimie (45,4 %), sciences de la vie et de la Terre (41,6 %), et histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (34,7 %) sont les plus demandés.

Les demandes augmentent en mathématiques (+0,6%), sciences économiques et sociales (+2,1%), physique-chimie (+3,9%) et sciences et vie de la terre (+2,1%). En revanche, elles diminuent en histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (-2,3%).

Si la combinaison mathématiques - physique-chimie - sciences de la vie et de la Terre reste la plus demandée, elle connaît une diminution de demandes par rapport à l’année précédente (-4,2 %). La combinaison histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques – langues, littérature et cultures étrangères anglais – sciences économiques et sociales connaît la plus forte augmentation (+ 6,35 %).

En terminale, la combinaison des spécialités confirme que les élèves se sont approprié l’esprit de la réforme, en maintenant des choix originaux qu’ils ont précisés. Tout en diversifiant leurs parcours, les élèves l’ont spécialisé en vue de leur accès à l’enseignement supérieur. Le passage de trois combinaisons en première à deux en terminale permet à chaque élève d’affiner son projet d’orientation et d’affirmer sa motivation.

Les combinaisons scientifiques rassemblent une majorité des élèves, dont 18 % pour celle associant mathématiques et physique-chimie (pour rappel, à la rentrée 2018, la série scientifique regroupait 52 % des effectifs de la voie générale).

Malgré un fort taux d’abandon, la spécialité mathématiques demeure la plus suivie (25 % des élèves). Viennent ensuite les sciences économiques et sociales (40% avec un très faible taux d’abandon), la physique-chimie (29 % des élèves), les sciences de la vie et de la Terre (28 %) et histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques (33 % avec un faible taux d’abandon).

Un chantier demeure important : celui des choix d’orientation par les filles et par les garçons.

Les filles ont en effet abandonné beaucoup plus que les garçons les enseignements à orientation scientifique : ainsi de la spécialité mathématiques (24 % d’abandon chez les filles contre 13 % chez les garçons) ; de même pour les spécialités numérique et sciences informatiques et sciences de l’ingénieur. En revanche, les filles abandonnent un peu moins souvent la physique-chimie, et beaucoup moins souvent les SVT (22 % pour les garçons contre 14 % pour les filles). L’abandon des langues, littératures et cultures étrangères et régionales est davantage le fait des garçons (44 % contre 33 % des filles).

Il importe de lutter contre toute forme de déterminisme et, pour ce faire, de travailler sur la présentation des enseignements de spécialité, des possibilités de parcours de formation qu’ils offrent pour inciter autant filles que garçons à les choisir.

Source

- pour les données relatives à la classe de première, données issues de l’extraction des bases académiques au 15 juillet 2020,
- pour celles relatives à la classe de terminale, données incomplètes dû aux conditions sanitaires et au confinement de l’année scolaire 2019-2020.

 
mardi 6 octobre 2020

ErasmusDays 2020

Tous les porteurs de projets Erasmus+ et les acteurs de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports, peuvent organiser un événement les 15, 16 et 17 octobre 2020.

Les ErasmusDays sont devenus, en trois éditions, une fête européenne incontournable organisée en France et dans le monde. Pendant trois jours, écoles, collèges, lycées, universités, centres de formation d’apprentis, ou encore collectivités territoriales organisent des événements virtuels et physiques pour valoriser leurs projets européens.

C’est l’occasion pour les acteurs et citoyens européens de montrer concrètement l’utilité de l’Europe et de témoigner de leur expérience internationale réussie.

#ErasmusDays
En savoir plus

Comment organiser facilement un événement numérique ?

 ErasmusDays 2020 Depuis le 9 mai dernier, journée célébrant la Fête de l’Europe, vous pouvez inscrire votre événement sur la plateforme européenne pour lui donner une visibilité internationale et trouver de nouveaux partenaires grâce à la carte mondiale.

Voici quelques idées d’événements et de supports numériques :
- réseaux sociaux : concours photos, live-vidéos, interviews, challenges, témoignages d’anciens participants au programme, concerts live, chaîne Youtube… Sans oublier le hashtag #ErasmusDays !
- site internet : alimentation d’un blog, exposition en ligne, podcasts…
- conférences en ligne et webinar : gardez contact avec vos partenaires européens et rencontrez-en des nouveaux, organisez des débats sur un thème spécifique…
- discussions entre anciens et futurs participants : de nombreuses plateformes de discussion existent pour se retrouver et pour échanger : Skype, Whatsapp, Messenger, Zoom, Discord, Teams, House Party…
- enquêtes en ligne, hackathons, quizz, playlists européennes, compétition de jeux vidéos…

Soyez créatifs !
Guide pratique pour les organisateurs

L’événement du consortium Erasmus+ Think Different Move VIP

Vendredi 16 octobre 2020 de 10 h à 12 h 30 en direct

Contact

DRAREIC
Courriel

 
lundi 14 septembre 2020

Rencontre au collège Diderot autour du sport partagé

La venue du champion de boxe, Brahim Asloum, au collège Diderot à Besançon, jeudi 3 septembre, fut l’un des moments forts de cette rentrée scolaire 2020 dans le cadre de l’action éducative "Partageons nos sports" portée par le département du Doubs.

 Rencontre au collège Diderot autour du sport partagé À cette occasion, le champion de boxe, accueilli par Patrice Durand, inspecteur d’académie du Doubs, Gilles Grillot, principal du collège en éducation prioritaire et Ludovic Fagaut, vice-président du Département en charge du sport et de l’éducation populaire, a rencontré une centaine d’élèves du collège, tous niveaux confondus, notamment ceux en sections sportives (hand-ball, futsal) et en classes à horaires aménagés (sports de glace, danse) ainsi qu’une classe de 6ème dans le cadre de son premier cours d’EPS.

Champion olympique en 2000 à Sydney en Australie et champion du monde en 2007 en France, Brahim Asloum est considéré comme l’un des plus grands sportifs de haut niveau français ! Il est revenu longuement devant les collégiens sur son parcours et sa carrière sportive, un récit captivant portant hautes les valeurs éducatives de dépassement de soi, de confiance en soi, de persévérance, d’écoute, de respect, de tolérance.

 Rencontre au collège Diderot autour du sport partagé Brahim Asloum a ainsi sensibilisé les jeunes à l’un des enjeux majeurs de la "cité éducative, champ des possibles", leur livrant son témoignage avec sincérité et humilité : "Quand j’ai arrêté la boxe à 28 ans, j’aurai pu faire le tour du monde mais j’ai choisi de retourner sur les bancs de l’université pour avoir un bagage. C’est important d’avoir des bagages pour l’avenir et de se donner la possibilité d’avoir plein de choix dans la vie. Les métiers changent très vite, de nouveaux arrivent et il ne faut pas avoir peur… Allez vous renseigner ! …. Osez sortir de votre quartier !".

 
jeudi 10 septembre 2020

Une rentrée scolaire en toute sécurité

Après la rentrée des professeurs, celle des élèves. Puis l’examen des dernières situations lors du comité technique spécial départemental CTSD qui s’est tenu jeudi 3 septembre 2020. Sur fond de crise sanitaire, la rentrée scolaire dans le Doubs est sur les rails.

À l’occasion du point presse qui s’est tenu jeudi 3 septembre dans la foulée du CTSD, l’inspecteur d’académie, Patrice Durand, a fait le point sur les derniers ajustements des moyens qui lui sont alloués pour mettre en œuvre sa politique éducative dans les écoles et les collèges. Avec "confiance". "L’inspecteur d’académie se doit de respecter les engagements qu’il prend vis-à vis des enseignants, des élus, des parents dans cette nécessaire confiance mutuelle", précise-t-il. Compte tenu du contexte très particulier de cette rentrée scolaire, les dernières mesures prises en CTS par l’inspecteur d’académie pour l’enseignement du premier degré ont été d’ouvrir cinq nouvelles classes ainsi que de renoncer à la fermeture des quatre classes laissées en suspend jusqu’à la rentrée. Le bilan des moyens pour la rentrée scolaire sera présenté au conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) début novembre.

 Une rentrée scolaire en toute sécurité Les modalités et les conditions de la rentrée ont également été à l’ordre du jour du CTSD ainsi que de la rencontre avec les journalistes. Dans le contexte de la Covid-19, bien des qualificatifs ont été attribués à cette rentrée scolaire 2020 : inédite, insolite, spécifique… Mais c’est une rentrée sereine qui a bien eu lieu et dans de "très bonnes conditions" a précisé l’inspecteur d’académie qui, par ailleurs, a tenu à souligner le travail conduit avec l’agence régionale de santé (ARS) pour préparer une rentrée permettant de garantir la santé des élèves et des personnels. Les directions des écoles et des établissements secondaires ont en effet été destinataires du protocole sanitaire conjoint mis en place dans les établissements scolaires en collaboration avec les collectivités territoriales. Tous les types de situations sont prévus. Toutefois, le protocole pourra s’adapter à l’évolution du contexte sanitaire. Certains points cependant sont précisés dans la circulaire départementale. Et dans l’hypothèse où la situation sanitaire exigerait des mesures plus strictes, du fait d’une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire national, un plan de continuité pédagogique a été mis en place pour assurer l’enseignement à distance. Différentes fiches-thématiques sont mises à la disposition des professeurs

Protocole sanitaire

Dans chaque école et dans chaque établissement tout a été organisé pour "accueillir tous les élèves dans un cadre serein, propice aux apprentissages et à la reprise de la vie collective" (circulaire de rentrée 2020 du ministère de l’éducation nationale). Avec une "priorité absolue", la consolidation des apprentissages.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon