R

Accueil > Académie > Actualités > Partenariats - conventions > Signature de convention autour de l’économie sociale et solidaire

Rubrique Partenariats - conventions

vendredi 22 novembre 2019

Signature de convention autour de l’économie sociale et solidaire

Ce partenariat s’inscrit dans la continuité de la convention de coopération signée en novembre 2018 par le ministre de l’Éducation nationale, le haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire et le président de l’Économie sociale partenaire de l’École de la République.

Ce jeudi 21 novembre, à Brochon (21) au lycée Stephen Liégeard, a été signée une convention de partenariat dans le domaine de l’économie sociale et solidaire par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, Annick Valette, trésorière de l’association l’Économie sociale partenaire de l’École de la République (Esper) et Tatiana Desmarest, présidente de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress) Bourgogne Franche-Comté.

L’objectif de cette convention est de développer la connaissance de l’économie sociale et solidaire et ses métiers, afin d’accompagner les élèves dans leur découverte du monde économique et professionnel et les encourager à s’engager au service de la société.
Les valeurs portées par l’économie sociale et solidaire, telles que la coopération, la laïcité, le respect, la lutte contre les discriminations, font sens dans le cadre du parcours citoyen.

Signature de convention autour de l'économie sociale et solidaire Cette convention se décline autour de trois axes :
- sensibiliser les élèves aux valeurs de l’économie sociale et solidaire et à la démarche entrepreneuriale,
- accompagner les enseignants pour une meilleure connaissance de l’économie sociale et solidaire et la sensibilisation de leurs élèves,
- former tout au long de vie les personnels de l’économie sociale et solidaire pour intervenir en classe ou accueillir des élèves et enseignants au sein de leur entreprise.

La signature de la convention de partenariat a eu lieu à l’occasion d’une intervention de Sébastien Barbati, correspondant de l’Économie sociale partenaire de l’École de la République pour la Franche-Comté, devant une classe de première STMG. Les élèves ont découvert l’économie sociale et solidaire au travers d’ateliers interactifs.

Chacun des partenaires a rappelé la nécessité de faire connaître ce modèle économique que représente l’économie sociale et solidaire encore trop peu connu des élèves et étudiants. Les actions pédagogiques conduites en Bourgogne-Franche-Comté sont déjà nombreuses. La formalisation de ce partenariat va permettre de les faire connaître et de les développer.

Convention et fiches-actions

 
mardi 29 octobre 2019

Bourgogne Franche-Comté : un partenariat formation/insertion pour l’emploi

Jeudi 24 octobre 2019 à Dole, une convention a été signée entre le Pôle ressources insertion par l’activité économique et le réseau des GRETA de Franche-Comté.

Elle formalise un ensemble de projets élaborés au bénéfice des personnes qui ne peuvent profiter de la reprise, pour diverses raisons socio-économiques.

Un contexte, le Pic, et une volonté

Notre région Bourgogne Franche-Comté a été une des premières à appliquer les mesures du Plan national d’investissement dans les compétences (Pic) en signant dès le 20 décembre 2018 un Pacte régional d’investissement dans les compétences (Pric).

À l’issue des groupes de travail de préparation du Pric initiés par le Conseil régional en septembre 2018, des rencontres entre des acteurs des structures de l’insertion par l’activité économique et des conseillers en formation continue du réseau des Greta ont eu lieu régulièrement.

Des préoccupations communes aux structures de l’insertion par l’activité économique et aux Greta sont très vites apparues, notamment dans le but de faciliter l’entrée en formation des publics les plus éloignés de l’emploi et la certification de leurs acquis, en particulier par la mise en œuvre de dispositifs d’accompagnement et de suivi de l’amont de la formation jusqu’à l’évaluation et l’insertion.

De plus, ces organismes ont des compétences complémentaires dans le champ plus global de la montée en compétences, et il devient nécessaire de mettre en commun leurs savoir-faire et leurs dynamiques pour respecter l’esprit et les attentes du Pic.

Pour toutes ces raisons, les responsables du Pôle ressources et le recteur, au titre des Greta, ont souhaité la formalisation d’une convention de partenariat afin de réaliser de façon suivie, durable et effective, les divers projets qui ont émergés au cours de ces rencontres. Ces projets portent sur quatre axes d’actions :

- transfert et partage de compétences
- développement et mise en œuvre d’une relation locale entre les accompagnants et les conseillers en formation continue
- collaboration sur des prestations d’accompagnement en formation
- ingénierie de la certification et de la valorisation des expériences

La signature de cette convention s’est déroulée le jeudi 24 octobre 2019, en présence d’une cinquantaine de participants : élus, institutions, entreprises, acteurs de l’insertion et de la formation et surtout, des témoins des activités déjà réalisées : salariés en insertion, apprenants en parcours Daq, anciens bénéficiaires, entreprises partenaires, etc.

Une rencontre immersive pour une signature engagée

Afin de favoriser ce rapprochement entre les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) et les organismes de formation que sont les GRETA, une visite du quartier des Mesnils-Pasteur a été organisée par la Régie de quartier et animée par son directeur, Éric Di Domizio.

Ce parcours a permis de rencontrer des salariés en insertion œuvrant à l’entretien des espaces verts, à la valorisation des jardins partagés ou encore au gardiennage d’immeubles. Un itinéraire en trait d’union qui a conduit la cinquantaine de participants de la Régie de quartier, structure d’insertion, au Greta Jura dont l’antenne de Dole est intégrée au Lycée Duhamel.

Dans les locaux du GRETA du Jura, au cœur du pôle technologique du lycée Duhamel, un premier temps fort a été consacré à des témoignages de salariés qui ont bénéficié de formations, à des entreprises impliquées dans l’insertion et la formation, ainsi qu’à la présentation de l’expérimentation en cours d’Open badges pour la valorisation des acquis de salariés en insertion.

La cérémonie des signatures s’est déroulée à l’issue des prises de parole du maire de Dole et conseiller départemental, Jean-Baptiste Gagnoux, du député Jean-Marie Sermier, de la présidente du Pôle ressources, Françoise Leroy, et de Sébastien Marmot, délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue représentant recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté, Jean-François Chanet.

Parmi les participants, outre les bénéficiaires témoins des actions en cours, étaient présents des représentants du service formation du Conseil régional Bourgogne Franche-Comté, de la DIRECCTE, de Pôle emploi, des Missions locales, de plusieurs branches professionnelles et d’entreprises créatrices d’emplois.

Désormais, le réseau des Greta et le Pôle ressources, vont travailler à la déclinaison opérationnelle de la convention, au bénéfice des structures d’insertion, des stagiaires en formation et des formateurs.

Un premier comité de pilotage est prévu très rapidement pour des mises en œuvre dès le premier semestre 2020.

Pour tout renseignement complémentaire :
Maïté Marandin - Pour le Pôle ressources insertion par l’activité économique BFC :
Bernard Lyonnet - Pour le réseau des GRETA

 
lundi 14 octobre 2019

Partenariats entre des lycées professionnels et l’UIMM

Signature d’une convention de partenariat entre les lycées professionnels Jules Ferry de Delle, Nelson Mandela d’Audincourt et l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) pour la mise en place d’enseignements professionnels en commun pour les jeunes en bac pro maintenance robotique.

Les élèves et apprentis vont pouvoir bénéficier de trois modules de formation spécifiques adaptés à l’emploi et à ses évolutions (robotique, numérique, hydraulique…). Des modules qui permettront l’enrichissement mutuel des enseignants et des formateurs par la co-construction de modules pédagogiques innovants.

Partenariats entre des lycées professionnels et l'UIMM Cette idée de partenariat est née de la nécessité de développer des partenariats entre les différents acteurs de l’éducation des jeunes afin de mutualiser les ressources matérielles et humaines et de favoriser ainsi la construction du parcours de l’élève et de l’apprenti. Un projet porté par l’ensemble de la communauté éducative :
- les enseignants et les formateurs, qui achèvent à la rédaction des séquences pédagogiques,
- les proviseurs des deux lycées,
- le directeur du CFAI,
- les DDFPT,
- le responsable pédagogique,
- le chargé de mission,
- la DAFPIC

D’ici le mois de janvier, deux journées de formation permettront aux formateurs et aux enseignants de parfaire les modules pédagogiques. Ensuite une à deux rotations des modules seront programmées de janvier à avril. Une cérémonie aura lieu sur la fin de cette période.

Contact

Paul-Luc Estavoyer, IEN second degré STI
Rectorat de Besançon
Tél. : 03 81 65 74 51

 
vendredi 11 octobre 2019

Partenariat entre le rectorat de l’académie de Besançon et le mémorial de la Shoah

Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon et Jacques Fredj, directeur du mémorial de la Shoah ont signé ce vendredi une convention de partenariat.

Partenariat entre le rectorat de l'académie de Besançon et le mémorial de la Shoah Le mémorial de la Shoah de Paris et le rectorat de l’académie de Besançon, engagés sur les questions d’histoire, de mémoire, d’éducation citoyenne et de valeurs républicaines, souhaitent instaurer un partenariat visant à donner aux différents acteurs professionnels les moyens les plus adaptés pour permettre l’enseignement de l’histoire de la Shoah et des génocides contemporains.

Le partenariat entre le rectorat de l’académie de Besançon et le Mémorial de la Shoah a pour objectifs de :
- développer l’exploitation des ressources pédagogiques et de formation proposées par le mémorial de la Shoah à l’adresse du public scolaire et des enseignants ;
- mettre en œuvre un programme d’activités spécifiques à l’intention de l’académie et assurer l’aide aux projets des écoles, des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE), de l’INSPE et des universités,
- encourager la fréquentation du mémorial de la Shoah et la participation aux initiatives qu’il prend dans l’académie de Besançon.

Partenariat entre le rectorat de l'académie de Besançon et le mémorial de la Shoah Pour atteindre ces objectifs, le mémorial de la Shoah sera sollicité pour :
- l’élaboration et le développement de partenariats avec les établissements scolaires,
- l’organisation de rencontres préparatoires à la visite d’éventuelles expositions présentées dans l’académie,
- l’organisation d’actions de formation initiale et continue des enseignants de l’académie,
- la participation à la conception et à la mise en place de projets pédagogiques et de formations en direction des établissements : enseignants, chefs d’établissement, directrices et directeurs d’école et l’ensemble des personnels,
- la conception d’outils d’accompagnement pédagogique des expositions
- l’organisation de voyages d’étude pour les élèves, les enseignants, les étudiants et les membres de l’encadrement sur les lieux de mémoire de la Shoah,
- la participation à la création d’outils pédagogiques,

Stages de citoyenneté

Conformément à circulaire n°2014-059 du 27 mai 2014, dans le cadre d’une sanction disciplinaire éducative liée à la tenue de propos, d’actes, de manifestations à caractère antisémite ou raciste, il pourra être proposé par le chef d’établissement ou par le conseil de discipline, en relation avec l’équipe pédagogique, un "stage citoyenneté".

Dès lors que les élèves sont concernés, le mémorial de la Shoah s’attachera à organiser un stage de citoyenneté. Cette formation réunira, sur une journée et demie, dix élèves sanctionnés pour des propos racistes et/ou antisémites afin de leur permettre de conduire une réflexion sur la portée de leurs actes tant à l’égard de la victime éventuelle que de la communauté éducative.

En savoir plus - Mémorial de la Shoah


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon