R 463

Rubrique Élèves allophones arrivants

Le DELF scolaire dans l’académie de Besançon

Le diplôme d’études en langue française (DELF) dans l’académie.

Principaux objectifs

- proposer aux élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) scolarisés dans l’académie une certification qui valorise leurs compétences en français et contribue à la construction de leur projet personnel et scolaire par l’obtention d’un premier diplôme officiel
- améliorer et harmoniser l’accompagnement des EANA sur le long terme. Mieux structurer et qualifier le réseau des enseignants chargés de cet accompagnement (dans et hors UPE2A).
- disposer d’éléments d’évaluation normés et reconnus concernant le suivi linguistique des EANA
- faire évoluer les pratiques d’enseignement et d’évaluation par une meilleure prise en compte des recommandations européennes en matière de didactique des langues et des cultures.

Le dispositif DELF en 2019

Le dispositif mis en place en 2018, associant étroitement le CASNAV et la DEC, a été reconduit : les candidats ont été répartis sur deux sessions, le 14 mai et le 6 juin 2018, dans dix EPLE dotés d’UPE2A. Dans chaque établissement, le professeur-coordinateur de l’UPE2A était chargé de l’organisation matérielle de la session, sous la responsabilité du chef d’établissement.

Session de mai 2019 Session de juin 2019
Collège Malraux, Pontarlier Lycée Pergaud, Besançon
Lycée Duhamel, Dole Lycée Victor Hugo, Besançon
Lycée Le Corbusier, Lons-le-Saunier Collège Stendhal, Besançon
Lycée Mandela, Audincourt Lycée Pontarcher, Vesoul
Lycée Germaine Tillion, Montbéliard Lycée Follereau, Belfort

Signalons le choix fait par l’académie de Besançon de permettre aux EANA de cumuler, au cours de leur parcours, l’inscription aux trois diplômes du DELF, choix qui témoigne d’une volonté forte d’institutionnaliser ces diplômes pour en faire des instruments d’accompagnement des élèves sur le long terme.

Données chiffrées

Évolution des effectifs

Le DELF scolaire dans l'académie de Besançon On constate une stabilisation du nombre d’inscrits à un niveau élevé (975, contre 968 en 2018). Cet effectif est à mettre en rapport avec le nombre d’EANA identifiés et suivis par le CASNAV (1 112, dont 956 en UPE2A).
Le rapport candidats au DELF scolarisés en EPLE / effectif total d’EANA identifiés est de 79 %. Si l’on tient compte du fait qu’une partie des EANA étaient déjà titulaires du DELF B1 depuis 2018 et qu’une autre partie, non scolarisés avant leur arrivée dans l’académie, n’avait pas encore les prérequis pour se présenter cette année aux examens, ce taux de 79 % confirme que la quasi-totalité des élèves en mesure de se présenter au DELF ont été effectivement inscrits à l’examen par les EPLE.

Évolution du taux de réussite (reçus/présents) par diplôme

Le DELF scolaire dans l'académie de Besançon Le rapport présents/inscrits est de 93,5 %. Les situations d’absentéisme sont généralement dues à des empêchements (départs, stages, conflit avec d’autres convocations). Lorsqu’ils en sont informés, le CASNAV et la DEC essayent de traiter individuellement ces situations en autorisant par exemple les candidats à déplacer leur inscription d’une session vers l’autre.

Effectifs et taux de réussite reçus/inscrits, par type d’établissement

Nombre d’établissements Inscrits Reçus Reçus/inscrits
UPE2A 34 714 636 89 %
Hors-UPE2A 38 155 135 87 %
Partenaires 4 106 74 69 %
Total 76 975 845 86 %

Le taux de réussite global s’élève à 86 %, légèrement supérieur au taux moyen observé au niveau mondial (85,2 %). Rapporté au nombre de candidats présents, le taux s’élève à 92.3 %.

Le taux de réussite relativement élevé des élèves scolarisés hors UPE2A s’explique à la fois par une amélioration de la prise en charge (Hse financée par le CASNAV pour l’accompagnement linguistique) et par le profil de ces élèves, entrés depuis plus longtemps dans les parcours scolaires, parfois issus des UPE2A et ayant souvent été, avant leur arrivée en France, scolarisés dans une langue latine.

Le nombre total d’établissements ayant inscrit des élèves au DELF continue de croître pour atteindre 76. Cette hausse est imputable aux établissements ne disposant pas d’une UPE2A, dont le nombre passe de 29 à 38. Ceci témoigne d’une meilleure reconnaissance des diplômes du DELF par tous les acteurs du système.

Organisation des épreuves et habilitation des examinateurs/correcteurs

La démarche qualité mise en œuvre en 2018 a été poursuivie cette année par les actions suivantes :
- la gestion des épreuves a fait l’objet d’une réflexion spécifique, prenant en compte le bilan des sessions de 2018, avec l’inscription au PAF d’une formation des dix professeurs en charge de l’organisation matérielle des épreuves.
- des ajustements ont également été faits dans la circulaire DEC-CASNAV adressée aux EPLE afin de garantir que les groupes d’élèves se déplaçant dans un lieu de passation bénéficient d’un encadrement suffisant par des personnels de vie scolaire de l’établissement d’origine.
- l’organisation de deux formations d’habilitation de correcteurs examinateurs a permis d’habiliter 45 enseignants supplémentaires. Le nombre de correcteurs habilités s’élève désormais à 82. Un effort particulier en direction du premier degré a été entrepris : la majorité des enseignant en UPE2A de premier degré sont aujourd’hui habilités, ainsi que les chargés de mission des DSDEN. La coordinatrice en charge du dossier EANA à la Diec a également été habilitée et trois établissements privés ont inscrit des élèves à l’examen.

Au total, 130 enseignants et AED ont été convoqués comme examinateurs du DELF (contre 90 en 2018). Cette augmentation a permis de respecter, à de très rares exceptions près, le principe de double évaluation préconisé par le CIEP (jurys de deux examinateurs pour les oraux individuels). La proportion de professeurs disposant d’une habilitation du CIEP continue d’augmenter, passant à 60 % (contre 54 % en 2018)
Enfin, trois habilitations de formateurs de correcteurs ont été délivrées cette année par le CIEP pour des personnels de l’académie.

Répartition des examinateurs par disciplines/statuts : vers une diversification des profils

Le DELF scolaire dans l'académie de Besançon

* autres LV : espagnol, allemand, turc, italien, arabe
** autres disciplines non linguistiques : sciences physiques, hôtellerie, éco-gestion.

Recommandations

- poursuivre l’action de formation d’examinateurs habilités par l’organisation d’au moins une formation (25 professeurs) en 2019-2020 : professeurs nouvellement nommés en UPE2A, AED spécialisés en FLE, professionnels d’institutions partenaires (CEP)
- poursuivre, en liaison avec les IA-IPR, l’élargissement de la base des professeurs habilités aux enseignants de langue et aux enseignants de disciplines non linguistiques intervenant auprès des EANA.
- accompagner l’évolution du format de l’épreuve annoncée par le CIEP pour 2020

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon