• Région académique Bourgogne Franche-Comté

Rubrique Actualités

mardi 25 septembre 2018

Labellisation "Génération 2024"

Le programme d’appui à l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024, "le sport au service de la société", a été validé en Conseil des ministres le 22 mars 2017. Sa première mesure indique de "créer un label Génération 2024 pour les établissements scolaires et universitaires".

La labellisation "Génération 2024" vise à développer les passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif pour encourager la pratique physique et sportive des jeunes.

Objectifs du label

Labellisation "Génération 2024"
- développer des projets structurants avec les clubs sportifs du territoire
- participer aux événements promotionnels olympiques et paralympiques
- adapter les parcours des sportifs de haut niveau
- ouvrir les équipements sportifs des établissements.

Temps forts nationaux

L’année scolaire 2018-2019 est rythmée par plusieurs temps forts pour promouvoir l’éducation par le sport et mettre les valeurs citoyennes et sportives au cœur des enseignements :
- Journée nationale du sport scolaire, le 26 septembre 2018
- Semaine olympique et paralympique fin janvier/début février 2019
- Journée olympique du 23 juin 2019

Obtenir le label

À chaque rentrée scolaire, des écoles et établissements volontaires, sélectionnés au niveau académique seront labellisés Génération 2024 pour une durée de trois années scolaires à compter de la rentrée 2018.

En Bourgogne-Franche-Comté

Les académies de Besançon et de Dijon ont souhaité organiser la labellisation Génération 2024 au niveau de la région académique Bourgogne-Franche-Comté. Le dispositif est piloté par les recteurs d’académie et le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, via un comité de pilotage de la région académique et deux comités techniques académiques.
Le comité de pilotage, en cours de constitution, rassemblera à terme des représentants de :
- la région académique Bourgogne-Franche-Comté (académies de Besançon et de Dijon)
- la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS)
- la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Bourgogne-Franche-Comté (DRAAF)
- du Comité Régional Olympique et Sportif de Bourgogne-Franche-Comté
- l’Union nationale du sport scolaire (UNSS)
- l’Union sportive de l’enseignement primaire (USEP)
- l’Union générale sportive de l’enseignement libre
- la Fédération française du sport universitaire
- l’Unité de promotion, formation et de recherche des sports, Université de Franche-Comté
- du Centre de ressources, d’expertise et de performance sportive de Bourgogne-Franche-Comté.

Par ailleurs, des référents ont été nommés pour la région Bourgogne-Franche-Comté au titre de la DRDJSCS et pour les rectorats de l’académie de Dijon et Besançon.

Choix des établissements

La sélection est opérée par le comité de pilotage en fonction de la pertinence du projet éducatif et de sa conformité au cahier des charges. Une attention est apportée à la diversité des profils des écoles et des établissements retenus (dans et hors les réseaux d’éducation prioritaire, milieu rural ou urbain, etc.) en commençant par ceux déjà engagés dans une démarche d’ouverture sportive.

Établissements labellisés

Suite à l’étude des candidatures, quinze écoles et établissements scolaires des académies de Besançon et de Dijon ont été labellisés par le comité de pilotage pour la rentrée scolaire 2018.

Pour l’académie de Besançon, six établissements ont été préfigurateurs :
- collège Louis Pergaud à Villersexel
- collège Duplessis-Deville à Faucogney et La Mer
- lycée Louis Pasteur à Besançon
- lycée Xavier Marmier à Pontarlier
- lycée Édouard Belin à Vesoul
- lycée Denis Diderot à Bavilliers

Quant à l’académie de Dijon, neuf écoles et établissements ont été labellisés :
- école Cité Verte à Seurre
- école Albert Camus à La Machine
- école Rosa Park à Gueugnon
- école de Ligny à Ligny-le-Châtel
- collège Bréart à Macon
- collège Jorge Semprun à Gueugnon
- collège de Puisaye à Puisaye
- lycée Anna Judic à Semur-en-Auxois
- lycée Maurice Genevoix à Decize

Google Maps Multiple Markers
Suivi et évaluation à plusieurs niveaux

Les effets d’un label ne peuvent être évalués que sur plusieurs années. Les écoles et établissements volontaires s’engagent dès lors à mener la mise en place du cahier des charges sur une durée de trois années scolaires à compter de la rentrée 2018. Le comité de pilotage de la région académique accompagnera et évaluera les actions concourant aux objectifs du Label au sein des écoles et établissements sélectionnés. Ses remontées d’évaluations seront suivies au niveau national.

En savoir plus - MEN
En savoir plus - Éduscol

Contacts

Catherine Dodane, référent académique rectorat Besançon en charge du suivi de la labellisation "Génération 2024"
Laetitia Imbert, référente académique rectorat Dijon en charge du suivi de la labellisation "Génération 2024"
Raphaël Meiss et Pascal André, référents DRDJSCS en charge du suivi labellisation "Génération 2024"

 
vendredi 21 septembre 2018

Inauguration du Campus régional des métiers et des qualifications "Alimentation, Goût, Tourisme"

Le lancement officiel du CMQ "Alimentation, goût, tourisme" a eu lieu à Dijon, le 20 septembre au salon Food Use Tech accueillera une table ronde sur les enjeux du digital pour les filières du Campus.

Déjà une première année d’exercice !

Identifié comme le partenaire emploi formation de la Food Tech Bourgogne Franche-Comté, le CMQ a été invité au salon Food Use Tech (usages du digital et des technologies dans l’alimentation).

Un CMQ pour renforcer la promotion de l’offre régionale de formation et améliorer l’attractivité des métiers

Inauguration du Campus régional des métiers et des qualifications "Alimentation, Goût, Tourisme" Le campus a été labellisé pour quatre ans par trois ministères pour accompagner l’évolution de l’offre de formation initiale et continue et l’adapter aux besoins en compétences des entreprises du territoire.

Soutenu par le rectorat de Besançon et de Dijon, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et Dijon métropole, le campus est animé par Creativ’ depuis septembre 2017 et s’étend sur le territoire de la grande région.

Le campus mobilise son action autour des mutations des métiers dans les filières de la production et de la transformation alimentaire, de l’hôtellerie-restauration et du tourisme, filières structurantes pour l’économie régionale et l’emploi.

Un réseau d’acteurs pour consolider la relation école-entreprise

Au sein de la gouvernance du campus on retrouve notamment les acteurs suivants : rectorat des académies de Dijon et Besançon, Conseil régional, Dijon métropole, l’Union des métiers de l’industrie hôtelière, l’Association régionale des entreprises alimentaires, les lycées hôteliers (Le Castel de Dijon et Hyacinthe Friant de Poligny), le Réseau des établissements publics de formation agricole de Bourgogne-Franche-Comté, l’Université de Bourgogne et les Ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social et de l’économie, de l’industrie et du numérique.

Une table ronde réunissant les acteurs clés du campus

Jean-François Chanet, recteur de la région académique, recteur de l’académie de Besançon est intervenu avant la table ronde pour repositionner la place des CMQ dans la région académique.

Les participants, Rémi Ohayon (API & You), David Barthe (Chambre d’agriculture 71), Jérôme Richard (Réseau Concept / Syntec Numérique), Pascal Minguet-Deschamps (Conseil régional de Bourgogne Franche Comté et Nelly Blau (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne) ont mis en avant le rôle de la formation dans le cadre des nouveaux emplois générés par l’introduction du numérique. La difficulté de cette tâche est essentiellement liée au fait que ces emplois sont encore mal connus et difficilement identifiables.

Inauguration du Campus régional des métiers et des qualifications "Alimentation, Goût, Tourisme" Les participants ont déploré le peu de présence féminine (de l’ordre de 90% d’homme dans le numérique) et mis en avant la facilité offerte par le numérique pour permettre une plus grande liberté sur la localisation de l’activité ou de la cible :
- API & You, implanté à Poligny, a une activité à l’échelle nationale avec une équipe de 80 personnes.
- le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne effectue des vidéo-conférences sur divers continents pour la promotion des vins avec des interactions/dégustations en live par un envoi préalable d’échantillons.

David Barthe a insisté sur l’aspect connecté du monde agricole pour permettre une meilleur traçabilité des productions et donc permettre de rassurer le client en bout de chaine. Cette connectivité génère un volume considérable de données qui n’est à l’heure actuelle pas analysée et donc offre une large marge de manœuvre pour accompagner la performance des entreprises.

Rémi Ohayon a souligné la modification du profil recherché d’une personne capable de tout faire vers des experts à champs restreints. Jérôme Richard a confirmé cet aspect en insistant bien sur le fait qu’un collaborateur va devoir changer de métier régulièrement au cours de sa carrière. Il en vient une nouvelle préoccupation de la ligne managériale basée sur les techniques de management à utiliser/inventer pour ces profils de carrière.

En conclusion de la table ronde quelques problèmes auxquels les principaux acteurs devront faire face ont été abordés comme la responsabilité sociétale de l’entreprise, le risque d’exclusion entrainé par la non maitrise du numérique et la pollution (élément souvent oublié dans le cadre de l’activité numérique).

Plaquette de présentation

Contacts

- Patrick Franchini, président du Campus des métiers et des qualifications "Alimentation, goût, tourisme", hôtelier-restaurateur et président de l’Union départementale des métiers des industries de l’hôtellerie du Jura
- Océane Charret-Godard, élue de Dijon Métropole en charge de l’emploi et présidente de Créativ’
- Michel Mainguenaud, coordonnateur des Campus des métiers et des qualifications de la région Bourgogne-Franche-Comté

Les Campus des métiers et des qualifications en Bourgogne-Franche-Comté

Les Campus des métiers et des qualifications - MEN

 
lundi 17 septembre 2018

Les semaines de l’engagement, du 17 septembre au 5 octobre

Un lancement commun des semaines de l’engagement pour les académies de Besançon et Dijon.

"L’École est à la fois le lieu où s’acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires pour vivre et s’insérer dans la société et celui où se mettent en place des pratiques et des habitudes permettant à chaque enfant et adolescent de devenir un citoyen libre, responsable et engagé" (circulaire n° 2016-092 du 20-6-2016).

L’engagement des élèves est non seulement un objectif assigné par le socle, les programmes et les parcours éducatifs mais il permet aussi d’affirmer la place essentielle que les élèves doivent pouvoir prendre dans la vie collective de leur établissement.

Afin de promouvoir la participation des lycéens et des collégiens à la vie de leur établissement, les semaines de l’engagement qui se dérouleront du 17 septembre au 5 octobre ainsi que la semaine de la démocratie scolaire du 8 au 13 octobre sont des temps forts qui doivent mobiliser l’ensemble de la communauté éducative.

L’engagement des élèves constitue l’un des principaux leviers pour instaurer et maintenir un climat scolaire propice aux apprentissages. Il commence dans la classe par le biais d’une pédagogie de la coopération et de l’entraide, de situations d’apprentissage et de projets fédérateurs.

Il se poursuit dans l’établissement en veillant à la participation des élèves à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique éducative et pédagogique à travers les différentes instances, en premier lieu le conseil de vie collégienne (CVC) ou le conseil de vie lycéenne (CVL), mais également le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), la commission d’hygiène et de sécurité (CHS), la commission permanente et le conseil d’administration. Il s’agit aussi de donner toute leur place aux élèves dans l’animation de la vie collégienne et lycéenne, dans la gestion du foyer socio-éducatif, au sein de la maison des lycéens et de l’association sportive.

Le soutien de l’engagement des élèves, de leur esprit d’initiative et de responsabilité se prolonge aux niveaux académique et national dans le cadre du Conseil académique de la vie lycéenne (CAVL), du Conseil national de la vie lycéenne (CNVL) et du Conseil supérieur de l’éducation. Ils ont également leur place au sein des conseils départementaux et régionaux de l’Union nationale du sport scolaire (UNSS), des comités départementaux d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CDESC) et des groupes académiques "climat scolaire" (GACS).

Des instances paritaires filles-garçons

Il convient de rappeler que la loi du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté instaure la parité dans les instances nationales et académiques de vie lycéenne ainsi que dans les conseils de vie collégienne.
Elle élargit le droit d’association pour les élèves mineurs. Elle étend également le droit de publication des élèves mineurs de seize ans révolus, afin de favoriser leur engagement dans la création de médias en établissement.

Une attention particulière sera portée à l’engagement des élèves dès le collège et au lien collèges-lycées.
Infographie
Tout savoir sur les semaines de l’engagement (affiche, flyer...)

Contacts

Christine Monnin, déléguée académique à la vie lycéenne et collégienne pour l’académie de Besançon

Benoît Clair, délégué académique à la vie lycéenne et collégienne pour l’académie de Dijon

 
mardi 28 août 2018

Séminaire de rentrée des personnels d’encadrement stagiaires de la région académique

L’ouverture inter-académique de la formation des personnels d’encadrement stagiaires a eu lieu le vendredi 24 août 2018 au lycée Duhamel de Dole.

Jean-François Chanet, recteur de région académique Bourgogne Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon a accueilli les personnels d’encadrement pédagogique, lauréats de concours ou nommés sur poste par liste d’aptitude ou détachement des promotions 2017 et 2018, lors de l’ouverture officielle de la formation statutaire.

Temps forts de la matinée

Séminaire de rentrée des personnels d'encadrement stagiaires de la région académiqueBrigitte Bruschini, correspondante académique (Dijon), Didier Michel, correspondant académique (Besançon), Patrick Guichard IGEN(Besançon), Yannick Tenne IGEN (Besançon), Jean Narvaez, correspondant académique (Besançon) et Jean-Michel Schmitt, correspondant académique (Dijon) sont intervenus pour présenter les orientations de la politique éducative et rappeler les priorités académiques et inter-académiques.

Une conférence animée par Frédérique Weixler, inspectrice générale de l’éducation nationale établissements et vie scolaire de Dijon a clos la matinée sur le thème suivant : "Ce qui dépend de nous" ou comment piloter une politique publique partenariale aux différents niveaux de subsidiarité.

Un après midi partagé entre ateliers et tables rondes

L’après-midi, des ateliers et tables-rondes ont été proposés aux personnels d’encadrement stagiaires. Elles ont permis aux participants des deux académies d’échanger sur leurs pratiques professionnelles.

Le travail engagé au sein de la région académique se poursuit en termes de mutualisation et de partage de savoir-faire et compétences notamment dans le domaine de la formation des personnels, et des cadres en particulier.

La formation des personnels d’encadrement pédagogique, qu’ils soient inspecteurs ou personnels de direction revêt un enjeu important dans la mise en œuvre des politiques de l’éducation nationale.

Contacts

Rodolphe Échard, DAFPE Besançon
Michelle Jacquinot, DAFPE Dijon