• Région académique Bourgogne Franche-Comté

Rubrique Actualités

mardi 20 mars 2018

Un déplacement en deux temps pour la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Jeudi 16 et vendredi 17 mars, Frédérique Vidal était en déplacement dans la région académique.

Un colloque pour engager une réflexion sur "l’Europe des universités"

Jeudi soir, la ministre était invitée au dîner de Gala du colloque annuel de la conférence des présidents d’universités à Dijon.

Le lendemain, elle a participé à une table-ronde : "quel avenir pour l’espace européen de l’enseignement supérieur et la recherche ? Les Universités Européenne ?

Elle a ensuite participé à un échange avec la salle sur le thème : "quelles universités européennes pour demain ?".

La ministre a souligné le besoin conjoint d’unité et de mobilité : "pas de modèle unique, mais une stratégie de recherche à construire. Pour les étudiants, faire de l’Europe leur espace naturel de déploiement".

Visite d’un institut d’envergure européenne

L’après-midi, Frédérique Vidal a été accueillie à l’institut Femto-St par son directeur, Laurent Larger, le recteur Jean-François Chanet, le président de l’université de Franche-Comté, Jacques Bahi, et le président de la Comue UBFC Nicolas Chaillet.

Encourager l'enseignement supérieur et la recherche sur tous les territoires  - © Préfecture du Doubs La ministre a pu s’entretenir avec les acteurs et les élus locaux. Au programme de sa visite, découverte et échanges sur les quatre thématiques de recherche de Femto-St :
- les biopuces pour l’analyse de nanoparticules biologiques
- les micro-cellules pour micro-horloge atomique
- l’opto-acoustique dans les nano-fibres
- la complexité non linéaire en photonique

Elle a pu noter que "l’excellence et la qualité des gens qui sont ici portent la réputation de ce laboratoire. La qualité de la recherche qui s’y fait irrigue la formation. Les universités ont pour vocation de créer de la connaissance et de la transmettre vers les étudiants et plus globalement la société."

L’actu de l’université de Franche-Comté : visite de la ministre Frédérique Vidal

 
mercredi 7 mars 2018

Lutte contre le harcèlement scolaire : "une priorité de tous les jours"

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, accompagné de Brigitte Macron étaient au lycée Carnot de Dijon lundi 5 mars pour évoquer la lutte contre le harcèlement à l’école.

Lutte contre le harcèlement scolaire : "une priorité de tous les jours" Des représentants lycéens, élus au CAVL d’Aix-Marseille et de Dijon, ont travaillé ensemble autour de saynètes sur le thème du harcèlement afin de former les futurs "ambassadeurs de la lutte contre le harcèlement" de l’académie à l’utilisation du théâtre forum comme outil pédagogique de sensibilisation. Les saynètes portaient notamment sur :
- le "sexting", diffusion d’images intimes à l’insu des victimes sur internet et les réseaux sociaux ;
- les violences sexistes et homophobes.

Une présentation des outils et moyens engagés par le ministère de l’Éducation nationale pour lutter contre le harcèlement à l’école a ponctué cette visite

Lutte contre le harcèlement scolaire : "une priorité de tous les jours"

- présentation par Mirentxu Bacquerie, Directrice générale de l’École des parents et des éducateurs d’Île-de-France, responsable du numéro d’écoute et de prise en charge des familles et des victimes (numéro 3020)
- intervention de Nino Arial, jeune comédien-humoriste, engagé dans la lutte contre le harcèlement. Sa parole sur les réseaux sociaux contribue notamment à sensibiliser les jeunes internautes sur les risques du harcèlement, via une vidéo sur YouTube
- présentation du concours "Non au harcèlement" par les ambassadeurs lycéens de Besançon, primés en 2017

Lutte contre le harcèlement scolaire : "une priorité de tous les jours" En signant le livre d’or de l’académie, Brigitte Macron a souligné qu’il s’agissait là d’un "jour ordinaire et pourtant essentiel où l’on met en lumière l’insupportable." Avant de conclure : "Nous sommes tous concernés."
Jean-Michel Blanquer a rappelé pour sa part que "la lutte contre le harcèlement est pour l’éducation nationale une priorité de tous les jours". Il a annoncé la généralisation d’élèves "ambassadeurs" collégiens contre le harcèlement : "Il y aura des ambassadeurs lycéens et des ambassadeurs collégiens dans chaque collège et dans chaque lycée de France, pour avoir ce rôle actif contre le harcèlement."

Plus de 300 élèves et accompagnateurs de l’académie étaient présent pour cet événement.

De nombreuses personnalités étaient présentes pour l’occasion : Christiane Barret, préfète de région, François Patriat, sénateur, Didier Martin, Fadila Khattabi, députés, Stéphane Guiguet et Océane Charret-Godard, vice-Présidents du Conseil régional, François-Xavier Dugourd et Ludovic Rochette vice-Présidents du Conseil départemental, Christophe Berthier, adjoint au Maire, Jean-François Chanet, recteur de région académique, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice, Evelyne Greusard et Fabien Ben, directeurs académiques des services de l’éducation nationale.

Site du ministère de l’Éducation nationale
Non au harcèlement
La vidéo de Nino Arial

Non au harcèlement : service et appel gratuits en appelant le 3020 et sur netecoute.fr

 
vendredi 9 février 2018

Choix stratégiques et managériaux au programme de deux jours d’intense compétition !

Les 30 et 31 janvier derniers, dix équipes de trois académies se sont affrontées lors de finale du tournoi de gestion inter-académique, au lycée Germaine Tillion de Montbéliard !

Pour la cinquième année consécutive, l’équipe enseignante de DCG filière de l’expertise comptable de l’établissement a organisé ce tournoi unique en France.

Un évènement d’envergure inter-académique

Tournoi de gestion inter-académique à Montbéliard Depuis l’automne, le jeu d’entreprise virtuel a mobilisé près de 200 étudiants de DCG de cinq établissements d’Alsace et de Bourgogne Franche-Comté : les lycées Camille Sée de Colmar, Le Castel de Dijon, Mathias de Chalon-sur-Saône, Germaine Tillion de Montbéliard et Louis Pergaud de Besançon.

Lors de la finale, ils n’étaient plus que 50 en compétition, encadrés par une vingtaine de professionnels.

Agir en véritable entrepreneur

Au-delà de son aspect ludique, le tournoi fait découvrir aux étudiants la nécessité du travail en équipe. Il les rapproche des réalités du monde professionnel et permet de susciter des vocations d’entrepreneur. Ses enjeux sont nombreux :

- permettre aux étudiants de comprendre le fonctionnement de l’entreprise à travers un jeu de simulation de gestion d’entreprises virtuelles
- apprendre aux étudiants à communiquer en anglais et réaliser des outils de promotion originaux
- expérimenter de façon concrète l’inter-dépendance des décisions des différents acteurs de l’entreprise
- permettre de se confronter à des professionnels dans le cadre de jeux de rôle avec des banquiers, des experts-comptables et des investisseurs
- promouvoir le DCG en tant que filière dynamique et attractive

Se démarquer de la concurrence !

Tournoi de gestion inter-académique à Montbéliard Les équipes, qui se affrontées sur un marché virtuel de fabrication navale, étaient composées de cinq étudiants représentant les différentes fonctions de l’entreprise : production, commerciale, finance, ressources humaines et approvisionnement, recherche et développement.

Le tournoi a débuté avec un challenge bilingue de communication. Lors de la finale, les étudiants se sont transformés en véritables stratèges industriels et commerciaux. Ils se sont confrontés à de réels acteurs de la vie économique pour des conseils et des jeux de rôle. Ils ont dû défendre leurs stratégies et les répercussions éventuelles de leurs décisions lors d’entretiens professionnels.

La communication, avec la réalisation d’un logo, de spots publicitaires et de sketchs, a permis aux équipes de valoriser leur aptitude à promouvoir leur entreprise. Cette dimension, qui leur est moins familière, a été un élément clé pour les départager.

Palmarès

Les différents partenaires présents ont attribué les prix en fonction des compétences développées par les équipes :
- 1er prix de la stratégie pour "Boat ’In" - lycée Germaine Tillion de Montbéliard
- 1er prix du management pour "Boatyful" - Lycée Louis de Pergaud de Besançon
- 1er prix de l’audace pour "Poséidon & Co" - lycée Mathias de Chalon-sur-Saône
- 1er prix de la communication et 2e prix du jury pour "Don qui flotte" du lycée Camille Sée de Colmar
- 1er prix du tournoi pour "Caragame Boat" - lycée Le Castel de Dijon
- 1er prix du jury pour "Coqu’Art" - lycée Le Castel Dijon

Témoignages d’étudiants

Aldin : "Ce fut une très belle expérience pour moi, j’ai pu voir les difficultés de mener une équipe car j’étais PDG. Cela nous a permis de faire des connaissances avec des étudiants d’autres lycée et universités. Superbe journée bien chargée et riche en émotions."

Aline : "Participer aux qualifications et à la finale interacadémique du tournoi m’a apporté de nombreuses choses comme appréhender le fonctionnement du travail en équipe, la manière dont se déroule la gestion d’une entreprise mais aussi à travailler mon anglais et la manière de jeux adoptée dans le théâtre. Cette expérience m’a été extrêmement enrichissante".

Élodie : "Le tournoi de gestion était pour moi le moyen de comprendre un peu mieux le fonctionnement d’une entreprise. J’ai pu assister au déroulement des sketchs qui étaient un bon moment de détente et de rires".

Tournoi de gestion inter-académique à Montbéliard Pierre : "Le tournoi de gestion a été un vrai défi pour moi. C’était vraiment très drôle pour le challenge communication et de manière générale, j’en garde une expérience de travail d’équipe et de stress intense inoubliable. Si l’occasion se représentait, je serai prêt à recommencer sans hésiter !"

Zoé :"Les deux jours consacrés au tournoi de gestion furent des jours riches en émotions. Stressants mais très enrichissants sur les différents aspects du tournoi : communication et gestion d’entreprise. On se prend au jeu facilement et vite on entre dans la compétition. J’ai beaucoup aimé cette finale qui nous a permis d’être au contact de professionnels."

Les vidéos des sketchs et l’ensemble des informations concernant le tournoi sont disponible sur le site dédié à l’évènement.

Cette compétition a été rendue possible grâce au partenariat renouvelé avec l’Ordre des experts comptables de Bourgogne–Franche-Comté, les compagnies régionales des Commissaires aux Comptes de Besançon et de Dijon, l’organisme Association de gestion des fonds de formation des salariés des petites et moyennes entreprises, le Crédit Mutuel du district de Belfort, Héricourt et Montbéliard, et Pays de Montbéliard Agglomération.

Contacts

Olivier Mondet et Dominique Tolle, IA-IPR économie-gestion

Isabelle Gigos, coordinatrice de l’équipe de DCG

25
Lycée polyvalent
Germaine Tillion - Montbéliard
Informations complètes

 
vendredi 9 février 2018

Portes ouvertes de l’apprentissage 2018

7e édition et première année en Bourgogne Franche-Comté !

Samedi 3 mars 2018, de 9 h à 16 h 30, 47 centres de formation d’apprentis de Bourgogne- Franche-Comté se mobilisent et organisent simultanément leurs journées portes ouvertes. En tout, 104 sites seront ouverts.

Portes ouvertes de l'apprentissage 2018 Cette opération, co-financée par le Conseil régional et coordonnée par la CCI Bourgogne Franche-Comté, a pour objectifs de :
- présenter la diversité des métiers et des formations préparées en apprentissage (plus de 450 en Bourgogne Franche-Comté, du CAP au diplôme d’ingénieur)
- montrer que l’apprentissage, c’est "une formation, un diplôme, un emploi".

À cette occasion, les jeunes et leurs familles se verront présenter un large éventail de parcours par apprentissage dans 23 filières professionnelles.

Des réponses concrètes pourront être apportées :
- des apprenti(e)s et des maîtres d’apprentissage témoigneront de leur expérience,
- les équipes pédagogiques feront découvrir les différents parcours de formation et les installations,
- des professionnels proposeront un accompagnement pratique.

L’apprentissage, désormais accessible de 16 à 30 ans, représente une garantie d’avenir professionnel pour les 19 000 jeunes formés chaque année en Bourgogne-Franche-Comté.

En savoir plus

Jusqu’à présent, et pendant six éditions, l’opération a réuni les 23 CFA du territoire franc-comtois. Il s’agit de la première année pour le grand territoire Bourgogne-Franche-Comté. En passant de 23 à 47, les CFA participants à l’opération témoignent d’une volonté forte de promouvoir ensemble cette filière d’études.

Contact

CCI Bourgogne Franche-Comté
Dominique Landry
Tél. : 03 81 47 42 04
Courriel

 
mardi 6 février 2018

"Euroquiz" 2018

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté organise un concours à destination des lycéens de seconde et première de Bourgogne-Franche-Comté.

Dans le cadre de la convention quadripartite qui lie la région Bourgogne-Franche-Comté au land de Rhénanie-Palatinat (Allemagne), à la voïvodie d’Opole (Pologne) et à la région de Bohême Centrale (République tchèque), le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté organise l’Euroquiz, quiz européen à destination des lycéens de seconde et première de Bourgogne-Franche-Comté. Les lycéens des trois autres régions partenaires participent également à ce quiz au sein de leur propre région.

Pour l’édition 2018 de l’Euroquiz, la thématique retenue est la suivante : "Histoire contemporaine, à partir du 20e siècle".

Les lycéens sont invités à répondre à quatre séries de questions afférentes aux régions partenaires de la convention quadripartite ainsi qu’à une série "Europe" constituée de questions de connaissances relatives aux institutions européennes autour de la thématique choisie. Enfin, deux questions subsidiaires en fin de quiz permettront de départager les groupes en cas d’égalité de résultat.

L’Euroquiz s’adresse à des groupes de travail composés au maximum de dix élèves. Plusieurs groupes de travail d’une même classe sont autorisés à participer, mais un même élève ne peut concourir que dans un seul groupe de travail.

Chaque groupe vainqueur (Bohême centrale, Bourgogne-Franche-Comté, Rhénanie-Palatinat, voïvodie d’Opole) se verra offrir un séjour à Bruxelles de trois jours, pour se rencontrer et découvrir les régions partenaires et institutions européennes.

Le séjour à Bruxelles devrait avoir lieu du 6 au 8 juin 2018 (sous réserve de modifications ultérieures).

Le jeu est ouvert du lundi 5 février 2018 au vendredi 30 mars 2018 à 17 h.

Les réponses sont à envoyer soit par voie électronique à la Direction europe et rayonnement international du conseil régional, soit par voie postale, le cachet de la Poste faisant foi, à l’adresse suivante :

Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
Direction Europe et rayonnement international
À l’attention d’Eve Satin
17, bd de la Trémouille
BP 23502
21035 Dijon Cedex

Les lauréats seront informés par courrier et mail. Les autres groupes non-vainqueurs seront informés par mail.

Règlement Euroquiz 2018
Questions Euroquiz 2018

 
lundi 15 janvier 2018

Bienvenue à Michel Mainguenaud !

Depuis le 15 janvier 2018, Michel Mainguenaud, professeur des universités, occupe le poste de coordonnateur interacadémique pour les CMQ-FTLV et de conseiller académique à la formation continue dans l’enseignement supérieur pour l’académie de Besançon.

À travers ses différentes expériences, Michel Mainguenaud a pu s’ouvrir à des domaines d’activités élargis tels que la gestion de projets et l’animation de structures dans leurs dimensions à la fois stratégique et opérationnelle. Des qualités qui seront essentielles dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Un interlocuteur privilégié à l’échelle de la région académique

Les campus des métiers et des qualifications regroupent des établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, de formation initiale ou continue et associent étroitement recherche et entreprises. Ils sont construits autour d’un secteur d’activité d’excellence correspondant à un enjeu économique national ou régional soutenu par le conseil régional Bourgogne Franche-Comté et les entreprises.

La région académique Bourgogne Franche-Comté comporte six CMQ : trois campus portés par l’académie de Besançon et trois par l’académie de Dijon.

Sous l’autorité hiérarchique du recteur de la région académique de Bourgogne Franche-Comté, recteur de Besançon, le coordonnateur régional contribuera, avec les DAFPIC des académies de Besançon et de Dijon et le président de la COMUE UBFC, à la mise en application de la politique conduite par les recteurs intégrant les orientations stratégiques partagées avec le conseil régional et les autres services de l’État en région : DIRECCTE, DRRT.

Un poste clé dans l’enseignement supérieur

Dans le cadre de ses missions de coordonnateur de formation continue dans l’enseignement supérieur, Michel Mainguenaud sera amené à organiser et à animer la coordination des actions de formation continue des établissements d’enseignement supérieur. Il participera à l’élaboration des politiques académiques de formation continue au niveau de l’enseignement supérieur.

Son rôle consistera aussi à promouvoir, en liaison avec les DAFPIC, des actions concrètes de collaboration entre les établissements d’enseignement secondaire et les établissements d’enseignement supérieur.

Dans le cadre de ses deux missions, Michel Mainguenaud est appelé à travailler avec les services académiques, les représentants du conseil régional Bourgogne Franche-Comté et des autres collectivités territoriales, les chefs d’établissement de l’enseignement supérieur, les partenaires industriels et économiques, les fédérations professionnelles, les structures de formation continue et les plateformes technologiques.

Une carrière entre enseignement et recherche

Michel Mainguenaud Après des études d’ingénieur à l’Institut d’informatique d’entreprise (École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise) en 1985, Michel Mainguenaud obtient un doctorat à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris-VI en 1989. Responsable d’une équipe de recherche, il obtient en 1995 une habilitation à diriger des recherches.
En tant que professeur des universités, il travaille sur les systèmes d’informations géographiques, les bases de données et les systèmes de transports intelligents de 1999 à 2016.

Parallèlement à son activité de professeur des universités, Michel Mainguenaud a été :
- directeur du département architecture des systèmes d’information à
l’INSA Rouen de janvier 2002 à décembre 2003.
- directeur de la formation de l’INSA Rouen, de janvier 2004 à décembre 2005
- directeur du CNRS / groupement de recherche 2340 système d’information
géographique : méthodologies et applications, de janvier 2005 à décembre
2008
- directeur de l’Unité de recherche pédagogie par les projets certifiée IS09001 de
l’INSA Rouen, entre septembre 2006 et septembre 2015".

 
vendredi 22 décembre 2017

L’excellence a son parcours

Le 19 décembre dernier, une convention de partenariat "Parcours d’excellence" a été signée par les parties prenantes au rectorat de Dijon.

Conduire des jeunes de milieux modestes vers une poursuite d’études ou une insertion professionnelle ambitieuse et réussie : tel est le principe du Parcours d’excellence. L’objectif est de proposer aux élèves une offre de tutorat collectif, de visites culturelles et de découvertes dès la classe de 3e, puis un suivi individualisé tout au long de leur scolarité au lycée, quelle que soit la filière choisie.

Un engagement multi-partenarial

L'excellence a son parcours - © Service communication rectorat de Dijon Pour accroître les moyens de cette ambition, les académies de Besançon et de Dijon se sont engagées via une convention de partenariat aux côtés de la DRAAF Bourgogne-Franche-Comté, la COMUE UBFC, l’université de Bourgogne, l’université de Franche-Comté, l’UTBM, l’ENSAM, AgroSup Dijon, l’ESIREM de Dijon et la Burgundy School of Business.

Par cette convention, chacun s’engage à favoriser l’ambition des élèves, à les préparer au lycée et à l’enseignement supérieur, en leur proposant un ensemble d’actions tout au long de leur scolarité, de la 3e au baccalauréat.

Dans l’académie de Besançon, 738 élèves bénéficient des Parcours d’excellence. Ils sont 981 dans l’académie de Dijon.

Assurer l’égalité des opportunités de réussite

L’ouverture culturelle, la découverte des formations en passant par des ateliers de prise de parole sont autant d’actions possibles dans le cadre des Parcours d’excellence, comme le souligne Anne-Marie Didier, référente REP+ au collège Diderot de Besançon.

Mise en place l’an passé cette démarche porte ses fruits, se félicite l’enseignante qui a par ailleurs à cœur de revaloriser les bac pro à haute valeur ajoutée. L’an dernier, 65 collégiens sur 180 ont souhaité bénéficier du Parcours d’excellence qui permet "d’enclencher un mouvement vertueux", relève Anne-Marie Didier.

Ce mouvement vertueux, Jean-Christophe Beck, principal du collège Le Chapitre de Chenôve et Amélie Boirot, proviseure-adjointe du lycée Stephen Liégeard de Brochon ont également pu le constater. Le principal se félicite particulièrement de l’implication des élèves et de leurs parents.

Autre satisfaction : les excellents résultats au DNB, obtenu le plus souvent avec une mention. Aujourd’hui ? Ces élèves sont au lycée Stephen Liégeard où leur "Parcours d’excellence" se poursuit via un accompagnement où il est question de soutien pour améliorer leurs résultats, d’information sur l’orientation et d’ouverture culturelle.

En 2016, année de mise en place du Parcours d’excellence au collège Le Chapitre, 54 % des élèves potentiellement concernés ont souhaité en bénéficier. Ils sont 60 % cette année.

Le bénéfice de l’accompagnement par les pairs

Le tutorat avec un étudiant constitue l’un des axes forts de cette démarche. Une démarche qui doit "retenir toute notre attention" a souligné Jean-François Chanet, recteur de la région académique, en mettant en avant l’importance des liens intergénérationnels et tout l’intérêt que représente ce passage de témoin : "il se créé une dynamique vertueuse car on est plus enclin à s’impliquer quand on a soi-même été bénéficiaire".

"Il n’y a rien de plus puissant que le discours d’un jeune vers un jeune" a relevé pour sa part Frédérique-Alexandre Bailly, rectrice de l’académie de Dijon.

Deux étudiants étaient là pour en témoigner : Fanny, en 3e année de droit et Clément, en 2e année de droit, à Dijon. Tous deux ont reconnu avoir été un peu perdus en arrivant à l’université : "si on peut éviter à d’autres d’en passer par là" et "les aider à conforter leur choix". "Il s’agit aussi de casser un certain déterminisme social", explique Clément, qui poursuit ainsi son engagement "pour être utile", lui qui s’est impliqué au sein du CVL.

Contacts

Olivier Apollon, chargé de mission "Parcours d’excellence" dans l’académie de Besançon

Anne de Rozario, cheffe du SAIO de l’académie de Dijon

 
lundi 4 décembre 2017

Le succès au rendez-vous de la Journée académique de l’innovation à Dijon

Mercredi 22 novembre, le site Dumont de l’ESPE Dijon et le lycée Le Castel (21) ont accueilli la Journée académique de l’innovation, placée sous le thème "De l’envie d’innover à l’académie apprenante : du faire lieu au faire lien".

Cette journée a débuté par une conférence-conversation du directeur du Centre de recherches interdisciplinaires, à Paris, François Taddei. À cette occasion, ce dernier a notamment plaidé pour une culture de la coopération et de la confiance et non de la compétition et de la défiance. Les notions de bienveillance et d’exigence ont également été au cœur de son intervention.

En ouvrant cette journée, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon, chancelière des universités, a notamment développé le projet d’académie apprenante en soulignant qu’il ne faut jamais perdre de vue la finalité de notre démarche : "l’utilité pour l’élève".

Valoriser la capacité d’innovation et d’expérimentation

Sept ateliers-débats ont ponctué la journée. Il a été question de l’éducation par la recherche, du travail personnel de l’élève à l’école et en dehors, ou encore de pédagogie participative et sociale.

Parallèlement aux ateliers, le lycée Le Castel accueillait des stands, principalement d’établissements, mais aussi du rectorat, comme la DASEN de Côte-d’Or, avec le parcours citoyen et la DANE, où il était bien sûr question de numérique et d’innovation.

Des démarches novatrices en établissements

Le succès au rendez-vous de Journée académique de l'innovation à Dijon - © Service communication du rectorat de l'académie de Dijon Le collège Camille Claudel de Chevigny-Saint-Sauveur (21) a présenté sa démarche autour de l’art-thérapie "Atelier d’art-thérapie : de la trace à la carte".

Le lycée Édouard Belin de Vesoul (70) a exposé son travail sur la réalité augmentée. L’établissement souhaite créer un atelier numérique et multimédia au sein de son CDI. Cet espace dédié à la création numérique, serait accessible pendant les cours pour les classes avec leurs enseignants, et hors des temps de cours par les élèves.

Le collège Duplessis Deville de Faucogney-et-la-Mer (70) a, quant à lui, présenté son projet qui consiste à croiser les enseignements des deux classes de 6e du collège et de celui de la classe de CM1-CM2 de l’école située à côté du collège.

Jean-François Chanet, recteur de la région académique Bourgogne Franche-Comté, Frédérique Alexandre-Bailly, rectrice de l’académie de Dijon et François Taddei ont parcouru avec beaucoup d’intérêt l’ensemble des stands qui témoignent des efforts des équipes en matière d’innovation.

Une journée de l’innovation aura lieu dans l’académie de Besançon au printemps prochain.

Journées de l’innovation

 
vendredi 1er décembre 2017

Feuille de route du numérique

La présente feuille de route témoigne tout à la fois de l’attention portée à la mise en œuvre et à la gestion des actions prévues dans les feuilles de route précédentes "apprendre au et par le numérique" mais également d’une approche intégrative du numérique, pensé et vécu comme catalyseur du changement.

La récente réforme territoriale (loi n° 2015-29 du 16 janvier 2015) relative à la délimitation des régions a installé la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté. Cette réforme s’est traduite, pour l’Éducation nationale, par la création de la région académique Bourgogne - Franche-Comté. Un contexte nouveau a émergé avec la mise en place de dialogues stratégiques régionaux en juin 2016 et l’envoi aux recteurs, en octobre de la même année, de feuilles de route où il leur est demandé de mettre en place
des rapprochements inter-académiques notamment et en priorité dans le domaine du numérique éducatif.

Dans cette perspective, les académies de Besançon et de Dijon ont travaillé ensemble, en associant une pluralité d’acteurs académiques (DASEN, Doyens, conseillers techniques…) et partenaires (le, Conseil régional, Canopé…) sur les périmètres, les objectifs, les prérequis, les priorités et les modalités organisationnelles de la coopération à développer et renforcer.

Feuille de route du numérique
DANE de Besançon
DANE de Dijon

 
lundi 27 novembre 2017

Zoom sur l’évènement officiel de la 18e Semaine École-Entreprise

Mardi 21 novembre, la filière bois a été mise à l’honneur au lycée du Bois de Mouchard. Cette semaine et cette journée ont été choisies symboliquement pour installer le premier CRAEE.

Cette dix-huitième édition de la semaine École-Entreprise était placée sous le thème "Mon territoire : économie, emploi, métiers, quels atouts ?".

Renforcer le pilotage de la relation École-Entreprise à l’échelle de la région académique

Retour sur l'évènement officiel de la 18<sup>e</sup> Semaine Ecole-Entreprise Comme le précise la circulaire n° 2016-183 du 22-11-2016, développer et structurer les relations École-Entreprise dès l’année scolaire 2016-2017 et pour les années scolaires suivantes, dans chaque région académique, une instance de dialogue entre écoles et entreprises doit être créée au bénéfice de l’orientation et de l’insertion sociale et professionnelle des élèves et pour le développement économique du territoire : le CRAEE. Ce conseil se réunira annuellement sous la présidence du recteur de région académique.

Les délégués académiques à la formation professionnelle initiale et continue des deux académies ont décidé d’associer l’installation du CRAEE à la semaine École-Entreprise au vu du thème de cette dernière et des enjeux de cette instance.

Pour le recteur Jean-François Chanet, le CRAEE constitue un "nouvel organe coopératif pour mieux orienter les élèves et mieux les préparer aux réalités de l’emploi sur nos territoires franc-comtois et bourguignon".

À la suite d’une table ronde dédiée à "l’intérêt de la mobilisation de chacun dans en faveur de la relation École-Entreprise", trois ateliers ont permis de définir des axes de travail prioritaires à venir dans le cadre d’une politique coordonnée en région académique Bourgogne-Franche-Comté :
- École-Entreprise, mieux informer sur les filières et métiers
- École-Entreprise, mieux former ensemble
- dispositifs École-Entreprise, mieux communiquer pour mieux coopérer.

Coup de projecteur sur une filière fortement ancrée dans la région académique

Lors de la deuxième partie de la journée, le bois était à l’honneur avec l’évènement phare de cette semaine : "Le Bois dans tous ses états". Il a été organisé en partenariat avec l’IEF des Compagnons du Tour de France et la DRAAF Bourgogne-Franche-Comté.

Cet évènement a été propice aux échanges avec des élèves en activité dans les ateliers du lycée, en présence d’apprenants du lycée et de l’IEF des Compagnons du Tour de France de Mouchard et d’entreprises en lien étroit avec le lycée, ainsi que d’établissements de l’académie de Dijon.

Valoriser l’image des métiers et des formations du bois

Des élèves de première et de terminale bac pro du lycée de Mouchard et des élèves des collèges Maryse Bastié de Dole et Victor Considérant de Salins-les-Bains ont pu découvrir la variété des formations et des métiers de la filière bois et les nombreux débouchés existants dans la région.

Retour sur l'évènement officiel de la 18<sup>e</sup> Semaine Ecole-Entreprise Cet évènement a été l’occasion de mettre en lumière le panel de formations en bac pro, bac technologique et BTS. Le lycée des métiers du Bois, le lycée Pierre Vernotte de Moirans-en Montagne, l’IEF des Compagnons du Tour de France de Mouchard et le CFPPA de Châteaufarine étaient présents aux côtés des entreprises mobilisées par les partenaires de la relation École-Entreprise.

Des formations de l’académie de Dijon ont également été mises à l’honneur grâce au stand dédié à la tapisserie d’ameublement représentée par le lycée Bonaparte d’Autun.

Sarah Cornu, chargée de mission "Ingénierie des dispositifs de formation et d’évaluation" de la DRAAF de Bourgogne-Franche-Comté a présenté le projet e-Fran "Silva Numerica". Ce projet d’une durée de quatre ans vise tout d’abord à concevoir un environnement de réalité virtuelle simulant un environnement forestier (essences, topographies…) et à étudier sa plus-value pédagogique pour enseigner-apprendre à des collégiens, lycéens et étudiants de la filière forêt-bois, les savoirs liés à la compréhension et la gestion d’un écosystème vivant (gestion des peuplements forestiers et des chantiers forestiers…).

Lancement de la première web TV et animation d’une web radio

Cet évènement phare de la semaine École-Entreprise a permis de mettre en œuvre, pour la première fois, une web TV académique associée à une webradio. Une émission a été enregistrée avec succès dans les conditions du direct !

Elle était animée par Guillaume Bonzoms, professeur de lycée professionnel et quatre élèves : Cypriane, Elsa, Flavie, Lana, du collège Jules Grévy de Mont-sous-Vaudrey. Ces dernières ont interviewé Marie Baillet et Henri Roy, chefs d’entreprises, ainsi que Vincent Monnot, élève en BTS au lycée du Bois de Mouchard et Adrien, élève de 4e au collège Victor Considérant de Salins-les-Bains. Des interviews vidéo sont venues ponctuer cette production dont celle du recteur qui a répondu aux questions de Laurine, élève de première ES au lycée Ledoux de Besançon.

Cette émission a été réalisée par la DANE et le CLEMI, avec la participation de Marie Dumaine, enseignante au collège Jules Grévy et le soutien du lycée du Bois de Mouchard où se déroulait l’événement.

Interview d’Olivier Chevillard, DAFPIC
Interview de Jean Canaguier, DDFPT
Interview de Louis Béliard, élève de BTS

Cette semaine thématique a bénéficié du soutien financier de la Région Bourgogne Franche-Comté et de l’appui de nombreux partenaires organisateurs : les deux rectorats, la région Bourgogne-Franche-Comté, l’ONISEP, le MEDEF Franche-Comté, la CCI Bourgogne Franche-Comté, la CPME Bourgogne Franche-Comté, l’U2P Bourgogne Franche-Comté, la CMAI Franche-Comté.

La filière bois : une filière d’avenir
DP 03 - Dossier de presse - Semaine École-Entreprise - 20 au 25 novembre 2017

Contacts

Isabelle Maire, chargée de mission École-Entreprise - DAFPIC
Tél. : 03 81 65 74 27

Secrétariat DAFPIC
Tél : 03 81 65 74 48

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du bois
du Bois - Mouchard
Informations complètes


Galerie

Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise Retour sur l'évènement officiel de la 18e Semaine Ecole-Entreprise